Catégories
domaine

Botonero

Valtellina 2La Valtellina (Valtolina in lombardo, Vuclina in romancio) è una regione alpina, corrispondente al bacino idrico del fiume Adda a monte del lago di Como. Si trova nella regione Lombardia.

Rouge goûté récemment chez un collègue-importateur, approuvé immédiatement et sans réserves.

Petit cours de géo transalpine : on atterrit à Milan et on prend la direction du nord, vers Côme et Bergame. On poursuit vers le frontière suisse. Stop. On vient d’arriver en Valtellina, l’autre pays du cépage nebbiolo.

Botonero: couleur pâle, grande finesse, vinification traditionnelle, petits tannins doux, prêt à boire.

Rarement goûté un 100% nebbiolo de cette qualité à ce prix ! Le nebbiolo est aussi le cépage du Barolo dont la notoriété mondiale pousse les prix à la hausse.

Commandes jusqu’au jeudi 07 mai inclus. Vins disponibles samedi 09 mai, jour de dégustation.

[ecwid_product store_id= »4643120″ product_id= »50063305″]

Catégories
dégustation domaine

Côté cour: Luneau-Papin, côté jardin: Aupilhac

Viennent d’arriver, presqu’en même temps, les nouveaux millésimes de deux Domaines de grande réputation.

Côté cour: le Domaine Pierre Luneau-Papin, spécialiste des Muscadets de haut vol. Premier Domaine du Pays Nantais à avoir obtenu deux étoiles dans le guide des meilleurs Vins de France. La reconnaissance de longues années de travail qui ont mis en lumière la capacité des Muscadets à se hisser au diapason des plus grands vins.

La cuvée emblématique du Domaine
La cuvée emblématique du Domaine

Granite sur la commune de Vallet (Le L d’Or), gneiss à La Chapelle-Heulin (Les Pierres Blanches), serpentinite sur la Butte de la Roche (Terre de Pierre) et schistes dans la vallée de la Goulaine (Excelsior). Quatre terroirs différents, quatre cuvées pour en révéler les spécificités. Sans oublier le clin d’œil à la réputation du Français outre-Manche…Froggy Wine.

Les vins se goûtent fort bien durant leur jeunesse, mais possèdent également une grande capacité de vieillissement harmonieux. Avec le temps, leur profil se rapproche de celui d’un très bon Chablis: vivacité enrobée, salinité, éclat, complexité. Vous demandez à être convaincus ? N’hésitez pas à piocher dans ma collection de vieux millésimes: le Domaine commercialise encore des 2005, des 2007 et des 2009 tout-à-fait somptueux. Quantités extrêmement limitées.

Cerise sur le gâteau: les flacons sont magnifiques, grâce à une réflexion très aboutie sur le design de la verrerie et de l’étiquette. Ce n’est sans doute pas essentiel, mais cela contribue au plaisir de déposer un Luneau-Papin sur la table d’un beau repas.

A propos de repas, ne limitez surtout pas ces grands Muscadets à l’accompagnement des huîtres et autres fruits de mer: ils se marient à merveille avec volailles et viandes blanches. Et avec certains fromages.

Pour les huîtres, donnez la préférence à La Folle Blanche: prix angélique, accord paradisiaque.

Côté jardin: Le Domaine d’Aupilhac, la qualité en Languedoc depuis plus de 20 ans. Je me souviens fort bien de ma fascination pour la cuvée de pur carignan, millésime 1998. C’était sauvage, violacé, tannique et hyper-expressif. Proposer un vin de carignan à cette époque était d’ailleurs une sorte d’hérésie, puisque l’œnologie triomphante avait décidé d’arracher ce cépage rustique et décidément trop local.

Depuis lors, les choses ont bien changé: les vieux ceps ont été bichonnés et les jus de carignan se retrouvent dans maints assemblages languedociens.

Lou Maset rouge n’a jamais été aussi bon qu’en 2013, profitant à fond des qualités du millésime: équilibre souverain entre fruité méridional, bons petits tannins et fraîcheur. Pas l’ombre du soupçon d’une trace de lourdeur alcolico-solaire.

Terroir d'altitudeLes Cocalières, en rouge comme en blanc, progressent d’année en année, dans un style très frais, aérien, délicat, à l’antithèse des ‘haltérophiles sévèrement musclés’ qui se répandent sans vergogne, entre Narbonne et Montpellier. Le vignoble d’altitude, recréé par Sylvain Fadat il y a une quinzaine d’années, est une splendeur, parfaite union entre la nature et la main du vigneron.

Et que dire des Servières, pur cinsault issu de vignes centenaires…un naturel confondant, intensité et légèreté.

Le Domaine est en pleine forme !

Tous les vins sont disponibles dès à présent dans le magasin en-ligne. Ils sont proposés à la dégustation le samedi 09 mai (acte I) et le samedi 30 mai (acte II).

Catégories
domaine

Tiens, Anthocyane vend du Bordeaux…et du 2005 encore bien !

A sa sortie en primeur, le millésime 2005 avait impressionné. Dix ans plus tard, l’émotion est intacte et la réussite est incontestable tant tous les crus, même les plus modestes, éblouissent’.

Voilà comment la Revue du Vin de France (novembre 2014) introduit son article consacré aux Bordeaux 2005.

Une rubrique de ce long article est consacré aux vins à boire durant les dix prochaines années : on y retrouve entre autres Léoville-Barton (18/20 et € 96), Lynch-Bages (18/20 et € 108), Pichon-Comtesse (17/20 et € 104), Sociando-Mallet (17/20 et € 41), Beau-Séjour Bécot (16/20 et € 66), La Chapelle d’Ausone (16/20 et …€ 177).

Dans cette même rubrique, un ‘petit’ Bordeaux, 60% merlot pour 40% cabernet franc. 16/20 et …€ 12.

Tire-Pé La CôteTiens, il s’agit du Château Tire-Pé, dont j’ai le plaisir d’importer les vins. Tiens, David Barrault, le vigneron, m’informe qu’il en a encore en cave. Voici son message:

‘Tout vient à point à qui sait attendre…..’
Dans le dernier numéro de la Revue du Vin de France, un dossier s’intitule ‘les Bordeaux 2005, la légende au rendez-vous’, …vaste programme !
Eh bien figurez-vous que j’y ai trouvé notre « Côte de Tire-Pé 2005 », noté 16/20, au milieu de crus bien plus prestigieux – et quelque peu plus onéreux …
Ça fait toujours plaisir, l’égo (de la bouteille !) est regonflé à bloc, on peut narguer nos voisins, etc…
Mais ce qui me semble aujourd’hui bien plus réjouissant, c’est d’en avoir mis de côté en me disant ‘un jour ça devrait être bon’
Grâce à la RVF, nous nous sommes ouvert une bouteille de ce 2005 ‘oublié’ et effectivement, ce vin (qui a encore du potentiel) s’est bien ouvert et nous a régalés !
Une très belle bouteille pour ces fêtes de fin d’année, d’un rapport/qualité prix détonnant !!
Nous sommes sincèrement très heureux d ‘être en mesure de vous proposer ce très beau millésime , patiemment attendu..
Nous restons à votre disposition.

Amicalement
Hélène et David Barrault

Je reprends la plume pour conclure: c’est ici que ça se passe !

Ce vin est en dégustation le samedi 13 décembre.

Catégories
dégustation domaine

Miraflors 2013

miraflorsJ’ai goûté ce matin un chouette rosé, sec, aromatique, fruité, épicé et léger (12,5%).

70% mourvèdre et 30% grenache gris. Pressurage direct.

Un Côtes du Roussillon du Domaine Lafage.

Les vignes sont plantées sur la côte maritime de Perpignan. Les raisins sont récoltés assez tôt de façon à privilégier la fraîcheur: inutile d’attendre la maturité des tannins, on les extrait de toute façon pas.

La couleur est pâle, l’élevage en cuve, la bouteille élégante, le bouchon en verre et le prix sympathique.

A servir (10°) avec pâtes, pizza, ratatouille, paëlla, salades, …mais évitez le barbecue.

C’est déjà en vente dans le magasin en-ligne.

Catégories
dégustation domaine

Le Domaine de Brin, chez Damien et Cathy Bonnet

En route pour Gaillac et plus précisément pour le village de Castanet, à quelques kilomètres d’Albi.

Des nouveautés plein les cartons au Domaine de Brin: la cuvée Petit Brin 2012, merlot, braucol et duras.

La cuvée BRauCOL 2012…à savoir une sélection des meilleurs raisins de ce cépage local.

En blanc, les Pierres Blanches 2013, assemblage de mauzac et de len de l’el (si, si, c’est un cépage…dont le nom en occitan toulousain signifie « loin de l’œil »; ce n’est pas l’œil du vigneron, c’est celui de la botanique: le raisin est « loin » du bourgeon). Sol argilo-calcaire très caillouteux. Rendements de 30 hl/ha. Vendanges manuelles. Conversion à l’agriculture biologique en cours. Mis en bouteilles à la fin du mois de mai.

Et voici également les nouveaux millésimes des cuvées déjà proposées en 2013: les rouges Anthocyanes 2012 (braucol et 20% de syrah) et Brin de Temps 2012 (duras et braucol). Autant Anthocyanes plaira à tous les amateurs de vins intensément fruités, autant Brin de Temps est un animal sauvage, oserais-je risquer un lion indomptable.

Le rosé La Vie en Rosé 2013 (gamay, duras, merlot) et le délicieux mais déroutant Brin de Folie 2012: un rosé doux à 10% d’alcool, pur cabernet sauvignon. Rendements de 15 hl/ha. Une gourmandise hors de commun, destinée par exemple à un dessert aux fruits rouges, voire au chocolat.

J’ai eu la chance de rencontrer Damien Bonnet d’abord chez lui à Castanet et puis, plus récemment, à Paris pendant le salon organisé par le magazine Le Rouge & Le Blanc. J’ai été frappé par son énergie communicative, sa saine ambition et son sens de l’humour. je parie qu’on entendra beaucoup parler de lui dans un futur proche !

Plusieurs vins sont en dégustation pendant la Fête du Vin. Les sept cuvées peuvent être commandées via le magasin en-ligne.

Catégories
dégustation domaine

Visite au Domaine Pellé (Menetou-Salon)

Vignes de Ratier, Morogues & Les Blanchais
Vignes de Ratier, Morogues & Les Blanchais

Imaginons. Vous êtes à Sancerre, par exemple à l’esplanade Porte César. Le paysage de vignes qui vous envahit les yeux est à la fois impressionnant et apaisant. Prenez un quart d’heure pour vous asseoir et laisser vos idées vagabonder. Reposez-vous. Posez-vous. Respirez.

C’est en tous cas ce que j’ai fait le 11 mars, juste avant de reprendre la Tiguan pour franchir les quelques kilomètres qui me séparent de Menetou-Salon. Manitou-quoi ? OK, pas l’appellation la plus célèbre de France et pas aussi simple à mémoriser que Sancerre, Chablis ou Cahors.

Bon, petit précis de géographie (que les plus informés peuvent allègrement lire en diagonale). Menetou-Salon est une appellation ligérienne qui rassemble deux villages voisins, à savoir Menetou et Salon. Pouf-pouf. C’est faux. L’appellation regroupe dix villages, dont Menetou-Salon et Morogues. En quittant Sancerre, c’est cap vers le sud-ouest, en direction de Bourges. Le paysage évolue vers le céréalier, avant qu’un panneau discret en bord de D955 ne vous invite à entrer dans le vif du sujet.

A dire vrai, l’appellation aurait mérité de s’appeler Morogues. D’abord, cela se retient mieux et ensuite c’est dans ce village que l’on élabore les vins les plus intéressants: coteaux pentus, sols caillouteux pour des vins complexes et aptes à la garde: les arômes d’agrumes évoluent progressivement vers des notes de truffe.

En pratique, les étiquettes peuvent mentionner « Menetou-Salon Morogues ». Tout le monde est content.

Les blancs sont toujours issus de sauvignon et les rouges toujours de pinot noir. Un air de ressemblance avec Sancerre.

J’ai rendez-vous au Domaine Pellé, dans la cave semi-enterrée qui se situe sous la parcelle « Les Cris », au cœur du petit village. Ce bâtiment a été construit en 1970, complété par une annexe en 1998.

Henry Pellé, fils d’Ernest, est le véritable fondateur du Domaine. Né en 1930, il vit toujours à Morogues. Son fils Eric reprend le Domaine, mais décède accidentellement en 1995. L’épouse d’Eric, Anne, reprend le Domaine, avec la complicité efficace de Julien Zernott, œnologue.

Aujourd’hui, Julien est vigneron en Languedoc, propriétaire de l’excellent Domaine du Pas de l’Escalette.

Anne & Paul-Henry Pellé (NB: la photo date de 2008 et provient de l’excellent blog Jim’s Loire)

Depuis 2007, Paul-Henry Pellé, le fils d’Eric et de Anne, arrivé à l’âge adulte, poursuit la tradition familiale.

Je suis reçu par Anne. Nous commençons par une visite de la cuverie. Un peu rapide, parce que j’ai un autre rendez-vous en fin d’après-midi et que je préfère prendre le temps pour déguster.

Parenthèse. Certains vins blancs du Domaine sont disponibles sous capsule à vis. De mon point de vue, un bouchage absolument efficace sans aucun impact négatif sur le vin. Du moins pour des gardes courtes. Pour les gardes plus longues, je n’ai pas d’avis, par manque d’expérience.

J’aime la petite musique du tire-bouchons qui se fraye un chemin dans le liège. J’aime le pop bien sonore poussé par le bouchon extrait. Mais…la capsule s’ouvre plus vite (et se referme plus facilement), elle ne nécessite pas d’outil en queue de cochon et elle supprime la mauvaise surprise du vin bouchonné. Et tant de bouchons en liège sont malheureusement d’une qualité lamentable…trop courts, trop laids, trop friables. Fin de la parenthèse.

Le Domaine s’étend sur 40 hectares de vignes, dont quelques-unes sur le territoire de la commune de Menetou-Salon: ce sont les cuvées « Les Bornés », en blanc comme en rouge. L’essentiel des parcelles se situe à Morogues, dans un rayon de 3 kilomètres autour de la cave. Un petit peu de Sancerre, sous le nom « La Croix au Garde » est également proposé.

La dégustation commence par les rouges: on goûte Les Bornés 2012, un vin élaboré avec une partie de raisins achetés (activité de négoce). Belle couleur assez dense, témoignage visuel de rendements bien maîtrisés. L’appellation autorise 59 hectolitres/hectare, le Domaine vise sur cette cuvée d’entrée de gamme les 45 à 48 hectolitres/hectare. Moins encore sur les cuvées produites à Morogues. Anne considère qu’au-delà de 50 hectolitres/hectare, il est très difficile de proposer un pinot noir de qualité. Le vin est servi un peu frais, ce qui renforce la perception des tannins.

Puis Morogues 2012, vin issu d’une grande parcelle de 8 hectares, plantée en 1970. Vendanges manuelles, parce que les rangs de pinot noir ne sont pas mûrs au même moment, vu la complexité géologique du lieu. Ce vin est commercialisé sur allocation.

Enfin, les Cris 2011 a de la mâche, de la structure et de la puissance. Excellent. Mérite un peu de repos avant tire-bouchonnage. Les Cris, c’est LA parcelle idéale pour le pinot noir.

La nouvelle cuvée Le Carroir 2012 est épuisée…c’est une production de 800 bouteilles…

Pour les blancs, on se met en bouche avec le Sancerre…eh oui, ici le Sancerre fait plutôt office d’entrée de gamme. Puis, la cuvée grâce laquelle j’ai appris à connaître le Domaine Pellé, le Morogues. En millésime 2012. Délicieux sauvignon, élevage en cuves, finale nette, tranchante et énergique.

Voici les Vignes de Ratier 2012. Vignes plantées au début des années ’90, exposition très solaire, de la lumière du matin au soir. Un vin puissant et assez sauvage, avec des notes fumées.

Les Blanchais 2012 est vif, caillouteux et précis. Moins de puissance, mais une superbe colonne vertébrale. Sols calcaires, avec du silex. Il y a une certaine austérité. Vin qui s’adresse à l’intellect. Une sorte de « super-Morogues ». L’antithèse parfaite du style des Vignes de Ratier, plus sensuel.

On enchaîne avec Les Blanchais 2008. Ce n’est évidemment plus commercialisé. Délicieux, joli fondu, apprivoisé, une belle preuve de la capacité à vieillir de ces vins. A l’aveugle, on pourrait penser à Chablis, voire à un chenin.

Cette cuvée parcellaire a été pionnière dans l’appellation, puisqu’elle a été créée dès 1981, à une époque où les vignerons du coin proposaient un rouge, un blanc, point-barre. Les nouvelles étiquettes incluent une représentation du périmètre cadastral.

Trois vins blancs du Domaine sont en dégustation pendant la Fête du Vin. Ils peuvent être commandés via le magasin en-ligne.

PS: coïncidence, j’ouvre ma boîte aux lettres et y trouve le numéro de juillet de la Revue du Vin de France, avec un article consacré à Menetou-Salon. Parmi les vins sélectionnés, 3 cuvées du Domaine Pellé !

L'église de Morogues
L’église de Morogues
Catégories
domaine information

L’abeille aime le merlot de Tire-Pé !

David Barrault me transmet cette photo…que je m’empresse de partager !

Les abeilles ont l’air d’apprécier le merlot du Château Tire-Pé !

Entre temps, l’essaim a rejoint les ruches d’un apiculteur du coin.

 

Catégories
dégustation domaine

Samedi 10 mai: les effrontés du Sud-Ouest

Diane Cauvin, La Colombière
Diane Cauvin, La Colombière

Fronton. Entre Montauban et Toulouse. En plein Sud-Ouest. Sans doute pas les paysages les plus sexy du vignoble français. On ne peut pas tout avoir. Alors, dans sa grande mansuétude, le Gentil Organisateur y a planté la négrette. Cépage étonnant et quasiment impossible à trouver ailleurs (quelques traces en Vendée).

D’aucuns préfèrent affubler cette vigne du doux nom de folle noire. Tout un programme. En dégustation, de jolies notes florales, des tannins plutôt souples (malgré une parenté ampélographique avec le côt de Cahors et le tannat de Madiran) et une aromatique qui peut évoquer la syrah. Poivre et violette.

L’appellation Fronton exige au moins 50% de négrette et accepte les cuvées en mono-cépage (100% négrette). Quand il y a assemblage, on y retrouve de la syrah, du cabernet franc, du cabernet sauvignon, du gamay et quelques autres. Un tiers du volume est vinifié en rosé.

Je vous propose samedi de venir goûter ce qui se fait de mieux dans le coin, à savoir le Domaine Le Roc et le Château La Colombière. Le Roc, c’est la valeur sûre, depuis de longues années; La Colombière, résolument engagée dans la biodynamie.

Deux rosés bien différents: négrette + gamay pour le Vin Gris 2013 de La Colombière (pressurage), négrette + syrah + cabernet pour La Saignée 2013 du Roc (…saignée).

En rouge, exploration approfondie du millésime 2011, avec Le Classique (exceptionnel rapport plaisir/prix), Don Quichotte (beaucoup de punch, 5 ans de cave ne lui font pas peur), Vinum (le plaisir de la pure négrette, tout de suite), Coste Rouge (le millésime 2010 avait énormément plu lors de la dégustation du printemps 2013) et Bellouguet (un assemblage de négrette et de cabernet, manifestement construit pour durer).

…et, oui, il y aura du prunelard blanc (Vin de France), cette fois sous une étiquette Le Grand B 2012, en attendant que toutes les démarches administratives visant à faire reconnaître le cépage aient abouti. Ce vieux cépage local avait disparu: le voici ressuscité par sur-greffage de vieux plants de négrette. A ma connaissance, La Colombière est le seul Domaine au monde à proposer un vin issu du prunelard blanc ! A la dégustation…qui a dit « chenin » ?

Franck Pascal, Jonc-Blanc
Franck Pascal, Jonc-Blanc

Nous quittons Fronton pour Bergerac, soit 200 kilomètres vers le nord-ouest, via Castelsarrasin, Agen et Marmande. Nous sommes toujours dans le Sud-Ouest, mais plutôt sous influence bordelaise. J’ai le plaisir d’importer les vins du Château Jonc-Blanc. Nous goûtons le rouge Coeur de Foudre (un pur merlot) et, en invité-surprise, le blanc Les Sens du Fruit, assemblage de sauvignon et de sémillon.

Les vins peuvent être commandés via le magasin en-ligne.

 

 

Catégories
dégustation domaine

« last minute » aus Deutschland !

AdeneuerUn 24ème vin s’est invité, en dernière minute, pour participer à la dégustation qui commence dans quelques heures.

C’est un pinot noir, de nationalité franchement allemande.

Il est né dans la vallée de l’Ahr, au sein de la famille Adeneuer.

Vieilles vignes et élevage en foudres (pas de barriques).

Catégories
dégustation domaine

Visite au Domaine Colinot (Irancy)

Chablis possède une telle notoriété que le nord de la Bourgogne est assimilé à vin blanc et à chardonnay. Ce n’est pas faux, loin de là.

Néanmoins, un village peuplé d’irréductibles vignerons résiste encore et toujours à l’envahisseur « chardonnay » : j’ai nommé Irancy. Ici, c’est pinot noir et noir pinot.

Avec malgré tout une touche locale qui nous ramène aux irréductibles vignerons ci-dessus: le cépage césar.

César, les Gaulois, Goscinny, …

Pouf-pouf.

Le cépage césar, c’est un peu de brutalité dans un monde de douceur. Autrement dit, un cépage qui produirait des vins un poil rustiques, structurés et colorés. En petite quantité dans un assemblage, le complément idéal pour le pinot noir. Je dis « produirait » au conditionnel, parce que l’appellation Irancy ne tolère que 10% de césar. A ma connaissance, pas de cuvées 100% césar, même pas en Vin de France.

D’ailleurs, comme pinot noir et césar sont souvent plantés ensemble sur une même parcelle, impossible d’isoler le jus de césar du jus de pinot (cherchez bien, il y a peut-être une contre-pétrie amusante).

Flash-back, c’est la mi-mars 2014. Mars…les Ides de Mars…l’assassinat de César par Brutus.

Re-pouf-pouf.

Donc, mi-mars, j’arrive à Irancy, par la route qui vient de Chitry, laquelle aborde l’amphithéâtre par le haut: le village se niche tout au fond de cet amphithéâtre, en forme de fer à cheval, ouvert au sud-ouest.

En simplifiant un petit peu, le village, c’est la rue Soufflot, le long de laquelle s’alignent les maisons vigneronnes. La maison de la famille Colinot ne fait pas exception.

J’ai rendez-vous avec Stéphanie Colinot, en charge des vinifications depuis déjà quelques années. Le lieu n’a pas changé depuis une visite précédente, en 2007 ou 2008: une sorte de bric-à-brac plutôt charmant où quelques cuves, une installation d’étiquetage, du stock en bouteilles et une longue table s’amoncellent gaiement.

004Les bouteilles de dégustation m’attendent: il y a de quoi travailler, avec une horizontale des cuvées parcellaires du millésime 2011. En fonction du lieu-dit, la proportion de césar dans l’assemblage varie de 3% à plus ou moins 10%. Tous les vins sont élevés en cuve: pas de fûts !

Les Cailles 2011 est un vin plutôt léger (la légèreté, c’est un constat, pas une critique !), agréablement fruité. Palotte 2011 et Les Mazelots 2011 sont plus intenses et plus longs.

Très Vieilles Vignes 2011 et Côte de Moutier 2011 sont mes préférés: belle concentration, qualité des tannins.

On termine sur une cuvée exceptionnelle, dans le double sens du terme: il s’agit d’une exception, puisque Les Mazelots « fûts de chêne » est la seule cuvée du Domaine à passer dans le bois et que c’est un millésime 2010 (élevage plus long). Bouteille d’exception: équilibre, fondu harmonieux, suavité savoureuse.

les différents lieux-dits d’Irancy

Je me souviens d’une époque, pas si lointaine, où les tannins des vins d’Irancy pouvaient être marqués par une amertume peu engageante. Aujourd’hui, l’extraction des tannins est beaucoup plus précise. Ce sont de vrais vins « nordistes », délicats, un peu stricts, très nets, avec un taux d’alcool maîtrisé. Ils peuvent s’apprécier dès maintenant et pendant les 5 prochaines années.

A vérifier ce vendredi 25 et samedi 26 avril. Ces vins peuvent être commandés via le magasin en-ligne.

 

 

 

 

 

 

 

Catégories
dégustation domaine

Le Muscadet se déguste le samedi 15 mars

Comme nous le savons tous, le Muscadet n’est qu’un vilain vin de comptoir, vaguement acide et plutôt dilué. Un p’tit blanc dispensable dont le seul mérite est de n’être pas cher. A la simple évocation de son nom, les sourcils se froncent et les nez se pincent…

STOP ! Je vous invite avec grand plaisir à tordre le cou à ce préjugé périmé, à venir goûter et à exercer votre jugement personnel, n’en déplaise aux snobs, au Chat (« Roger, un … ») et aux psychorigides engoncés dans leurs tristes certitudes anti-muscadetsques.

9 Muscadets en dégustation ce samedi 15 mars. Entre 10 et 18 heures. 

Le programme complet est ici.

PS: aucune excuse du type « oh, tu sais, moi, le Muscadet… » ne sera acceptée. Et, pour le plaisir de la comparaison, un vin de Savoie complète la dégustation.

š

Catégories
domaine

« On avance à partir d’une passion créatrice »

Carpe Diem, Marguerite, Taurus
Carpe Diem, Marguerite, Taurus

Le titre est une citation du philosophe Edgar Morin. Elle figure sur la contre-étiquette de la cuvée Carpe Diem du Domaine de L’Ecu.

Le moins que l’on puisse dire est que Fred Niger Van Herck ne manque ni de passion, ni de créativité !

Voici donc les nouvelles cuvées du Domaine:

Taurus 2011 en est à son deuxième millésime. C’est un Muscadet Sèvre & Maine élevé comme un Bourgogne.

Agriculture Biologique depuis 1975; biodynamie certifiée Demeter depuis 1998.
Vendange manuelle.
Réception des vendanges par gravité, aucun usage de pompes.
Pressurage pneumatique.
Aucun débourbage.
Fermentation via les levures indigènes.
Elevage sur lies en cuve souterraine pendant 10 mois, ensuite élevage sur lies fines en fûts de chêne bourguignons de 4 vins pendant 6 mois.
Ni collage, ni filtration.

Production limitée à 3.000 bouteilles. 12% d’alcool.

Pour le goûter jeune, un carafage de plusieurs heures est indispensable. Garde de plus de 10 ans.

Marguerite est un vin de France non-millésimé. Il s’agit néanmoins d’une vendange 2012 (« cuvée MMXII »). Vin « nature », sans sulfites ajoutés. Production limitée à 1.600 bouteilles. 11% d’alcool.

Carpe Diem est un vin de France non-millésimé. Il s’agit néanmoins d’une vendange 2012 (« cuvée MMXII »). Elevage en amphores, pendant 14 mois. Production limitée à 2.300 bouteilles. 12% d’alcool.

Mes notes de dégustation en racontent plus.

Tarif & bon de commande. Attention, quantités très limitées ! 3 bouteilles max par commande.