Catégories
sans catégorie

Rideau ! Ici s’achève…

…une aventure entamée à l’automne 2012.

J’ai décidé de mettre un terme aux activités commerciales d’Anthocyane.

Disons que les résultats économiques n’ont pas été à la hauteur de mes attentes. Disons que les clients viennent et qu’ils s’en vont. Disons que les perspectives ne sont pas vraiment encourageantes. Disons que mes initiatives ne rencontrent pas forcément leur public.

Ouvrez une bonne bouteille à ma santé et à bientôt pour d’autres aventures.

Philippe

PS: le magasin en-ligne fermera ses portes le mardi 01 septembre 2015. D’ici là, n’hésitez pas à en faire bon usage !

Catégories
sans catégorie

Fins de série: quelques belles affaires !

sale stickerVoici quelques beaux vins proposés avec une réduction de 20%, pour cause de fins de série: il ne me reste en effet qu’une, deux ou parfois trois bouteilles.

Seule condition pour bénéficier de ce prix: commander via le magasin en-ligne.

Ne perdez pas trop de temps…

Catégories
sans catégorie

La Traversée décroche une première place

La Traversée 2011
La Traversée 2011

Le Domaine de La Traversée vient d’être couronné meilleur vin rouge des appellations Terrasses du Larzac, Corbières et Fitou par la Revue du Vin de France: 17,5/20 pour le millésime 2013.

Et 16,5/20 pour le millésime 2011, en vente chez Anthocyane, au prix-Domaine.

Le Pas de l’Escalette se défend également très bien: le Grand Pas 2012 obtient la deuxième place (ex-aequo) avec 17/20. Les Clapas 2012 sont notés 16/20, le Pas de d. 2012 est noté 15/20.

Tout ça me fait bien plaisir !

Catégories
sans catégorie

e-commerce, mon amour

Yes, je fais partie des 10.000 e-commerçants belges ! Dixit Le Soir du 04 mai.

Comprenons-nous: je n’ai aucune ambition amazoniaque. Pas de fibre zalandesque. Mais, en l’absence d’un véritable magasin physique (le couple salon+ garage faisant office), le magasin virtuel s’impose.

Ce magasin virtuel a été lancé en août 2014. Coût total inférieur à 1.000 euros, grâce à la complicité de WordPress et d’Ecwid.

Selon Damien Jacob, consultant en e-commerce interviewé par Le Soir: « Certains pensent encore que lancer un commerce en ligne est plus confortable qu’un commerce traditionnel et que c’est possible avec 10.000 euros. Il faut au minimum le triple. »

Dont acte. En résumé, vous, mes clients, avez économisé 29.000 euros. En bon indépendant, je ne compte évidemment pas les dizaines (centaines ?) d’heures passées en recherche du bon outil, customisations diverses et variées, accrochage des wagons les uns aux autres, traductions, tests et résolution de problèmes.

Il me semble que mon bébé est beau, qu’il est pratique, efficace et simple d’utilisation. Un réflexe de parent, sans doute. N’empêche: à ma relative surprise, jamais expérimenté de pépin technique.

Lecteurs et clients potentiels, à vous de vérifier si mon discours fait sens. Soit vous possédez déjà des identifiants personnels (l’adresse e-mail via laquelle je communique avec vous + un mot de passe composé de 3 ou 4 chiffres, suivis par 2 lettres): il suffit alors de vous identifier.

Soit vous créez votre compte. Il y en a, montre en main, pour moins de trois minutes. La preuve:

magasin en-ligne 1

magasin en-ligne 2

magasin en-ligne 3

magasin en-ligne 4

magasin en-ligne 5

magasin en-ligne 6

Pour ce qui est du paiement, vous avez le choix entre le bon vieux virement bancaire et PayPal. Pour ce qui est de la livraison, jetez un œil ici.

Tout ceci fonctionne également via facebook.

magasin en-ligne 7

Questions, évaluations, suggestions…bienvenues !

Catégories
sans catégorie

Le rosé, ce n’est pas du vin

Le rosé, ce n’est pas du vin. C’est un compromis bancal quand Madame mange du poisson et Monsieur de la viande.

Le rosé est partout. Il s’immisce dans nos cuisines et sur nos tables. Il coule dans nos verres et dans nos gorges. Il est saumon, fuchsia, orangé, voire presque incolore. C’est un métis. Il est fourbe et dissimulateur. 

Le rosé est au vin comme l’eau de rose à la littérature !

Quelle est la couleur préférée de Violetta (sic) et de Britney Spears ? de Pink ?

Ne dit-on pas couperosé (de frais), névrosé, nécrosé ? L’arthrose, c’est agréable ? Et la sclérose morose ? Et la tubercurose ?

J’entends dire que l’on tente de vous en vendre: osez dire non au rosé ! Rossez les infâmes vendeurs de rosé ! Niez leur prose ! Arrosez l’arroseur !

Je me calme. Les rosés sont arrivés. Il fait beau et chaud. A vous de jouer.

Catégories
sans catégorie

Croac….croaaac !

Catégories
sans catégorie

Fondrèche change de peau !

VentouxBon, les cuvées Persia, en blanc comme en rouge, ne changent pas: ça, c’est pour la continuité.

Par contre: exeunt (un exit, deux…) Nadal, Fayard, L’Eclat et l’Instant.

A partir de désormais et jusqu’à dorénavant, voici Fondrèche Blanc, Fondrèche Rosé et Fondrèche Rouge. Pas possible de faire plus simple.

En tous cas, les bouteilles ‘new look’ sont disponibles. Vive le Ventoux !

Catégories
sans catégorie

Les Chablis 2012 du Domaine Grossot sont arrivés !

J’avais profité de mon retour de Montpellier pour faire une halte à Chablis et y goûter le nouveau millésime avec Eve Grossot.

2012 est très intéressant, mais ne se révélera pleinement que sur la durée. Il y a de de la délicatesse, du caillou et de la matière. Une vivacité plus enrobée qu’à l’accoutumée.

Je vous propose dès à présent la cuvée du Domaine et les premiers crus Fourchaume, Vaucoupin et Côte de Troëmes. Ce dernier n’est pas élaboré tous les ans et lorsqu’il l’est, il est en général réservé aux clients de passage au caveau. Une occasion de découvrir les vins issus de cette petite parcelle située en rive gauche du Serein.

Vaucoupin (mon préféré) est magistral ! Voici tous les vins en stock.

Chablis carte Grossot

Catégories
sans catégorie

samedi 18 avril: 10 flacons à 10 euros !

Donnez-moi 15 euros et je vous sors toujours un lapin de mon chapeau. A ce prix, les pépites abondent. A condition bien entendu de piocher dans des appellations pas trop médiatisées. Cela dit, pour accompagner la bonne petite bouffe de demain soir, on cherche plutôt à se faire plaisir pour pas trop de sous.

Donnez-moi 5 euros et je vous transmets illico l’adresse des supermarchés les plus proches. Ou je vous recommande une bonne bière. Cela dit, pour accompagner la bonne petite bouffe de demain soir, on cherche plutôt à se faire plaisir pour pas trop de sous.

Avec 10 euros, je m’amuse. Et je partage mes trouvailles. Samedi 18 avril. De 10 à 18 heures.

Bourgogne Passetoutgrain, Ventoux, Muscadet, Chablis, St-Nicolas-de-Bourgueil, Languedoc,…

Le programme complet est ici.

PS: si cela ne vous tente pas, vous pouvez toujours vous rendre au Botanique. Quoique:

Par ce Salon, nous souhaitons aussi rappeler que le vin est un élément central de notre culture et doit, grâce à une consommation responsable, rester avant tout un art de vivre. Celui-ci se retrouvera certes pendant ces deux journées chez les artisans de produits de bouche également présents, mais aussi dans des causeries passionnantes sur et autour du vin (…) ou encore à travers une série d’auteurs ou de personnalités des médias pour qui la gastronomie et le vin sont des éléments essentiels de notre harmonie émotionnelle.

Indigent et indigeste. Si cela ne vous convainc pas:

Amis lecteurs, il vous reste une semaine pour récolter vos bouchons de liège et les amener au Salon des Vins. Ils seront collectés sur le stand du Soir et remis (…) à une asbl qui met au travail des chômeurs de longue durée en difficulté de réinsertion. Vos bouchons deviendront bientôt des panneaux d’isolation thermique. Comme quoi boire éthique, c’est possible !

Déprimant et vulgaire.

Je suggère à ce grand quotidien vespéral de consacrer toute son énergie à fournir à ses lecteurs une information de qualité, indépendante et non-commerciale.

Catégories
sans catégorie

28

001Choisir, c’est renoncer. Je n’ai pas renoncé, donc je n’ai pas choisi. Comprenne qui pourra.

Conclusion: il y a 28 vins à goûter ce samedi. Comme le proclame le grand poète Michelin: Nunc est bibendum.

Ce ‘Tour de Gaule‘ passe par la Loire (Bourgueil, Sancerre, Côtes du Forez), la Bourgogne (Irancy, Rully, Bouzeron), le Beaujolais (Morgon, Moulin-à-Vent), l’Alsace, le Jura, la Provence (Terre de Camargue, Coteaux d’Aix-en-Provence), le Languedoc, le Sud-Ouest (Fronton, Côtes de Duras) et le Rhône. Ouf.

Pas mal de nouveautés: une jolie syrah ‘jeunes vignes’ de François Villard, le délicieux Gamay sur Volcan 2014 de Gilles Bonnefoy, les Bouzeron 2013 et Rully 2013 de Stéphane Briday, le Bourgogne Côte Chalonnaise 2013 de Fabrice Masse, le riesling Tradition 2013 de Mélanie Pfister, les Raisins Gaulois 2014 de Mathieu Lapierre, les deux Coteaux d’Aix-en-Provence du Domaine Les Béates, les magnifiques chardonnays (ouillé et non-ouillé) du Domaine Pignier, …

Voici le programme complet.

Rendez-vous aux Brigittines ce samedi 14 mars à partir de 10 heures et, non-stop, jusqu’à 18 heures. Pas plus tard, parce que le restaurant accueille ses premiers clients dès 19 heures.

On déguste au bar ou on s’installe à une table. Je ne prévois pas à manger, mais rien n’interdit de réserver une table pour le soir. Du moins s’il reste de la place.

Parking rue des Brigittines et rue des Ursulines, de part et d’autre de la gare de Bruxelles-Chapelle. Météo fraîche avec un petit vent du nord-est qui donnera envie de se réfugier dans la douce chaleur du restaurant.

Il y aura quelques centaines de bouteilles à emmener tout de suite. Ce qui serait épuisé pourra être réservé pour mise à disposition ultérieure.

Ni cartes de débit, ni cartes de crédit, mais des distributeurs de billets tout près: rue Haute n° 30 et rue Joseph Stevens n°2. Si on se connaît, paiement comme d’hab.

Catégories
sans catégorie

Dégustation du samedi 14 mars: rendez-vous aux Brigittines !

Brigittines 2
Les Brigittines : Place de la Chapelle 5 à 1000 Bruxelles

…ça y est, Anthocyane joue en déplacement !

Pourquoi venir aux Brigittines ?

  • parce que c’est place de la Chapelle et pas ‘outre-canal’
  • parce que jeter un coup d’œil à l’endroit est déjà un bon moment
  • parce qu’il y aura beaucoup de (bons) vins à goûter
  • parce que je le vaux bien…
Catégories
sans catégorie

Fascinant !

ChavanneHier soir, séance du Cercle Œnologique de l’ULB (‘vino vincere tenebras’ – sic).

180 étudiant(e)s installés dans le Chavanne (je n’y avais plus mis les pieds depuis …1983) dans une ambiance studieuse, enfin estudiantine.

Il faut le voir pour le croire ! Et tout ça fonctionne comme sur des roulettes: présentation sur grand écran et dégustation de 6 vins du Languedoc. Pain, eau et crachoirs. Carte géographique pour tout le monde. Et même des verres pour ceux qui auraient oublié le leur. € 10 pour participer.

On goûte un vin issu du cépage hybride chenanson (une curiosité qui gagne à rester peu connue), une syrah d’Ardèche vachement boisée (ah, l’Ardèche…banlieue -très- éloignée du Languedoc…), deux vins réussis du Clos du Serres (domaine intéressant de St-Jean-de-la-Blaquière), un St-Chinian 2013 riche et extrait (dirais-je alcooleux ?) et, pour conclure, le Minervois La Ciaude 2010 d’Anne Gros & Jean-Paul Tollot.

Ce dernier vin, malgré son prix (€ 20) et un degré alcoolique élevé (14,5% sur l’étiquette) convainc grâce au soyeux et au velouté de sa bouche d’inspiration bourguignonne. Beaucoup de fruit (cassis), un boisé ‘chic’ pas trop envahissant et une belle longueur.

Conclusion: bonne soirée, rafraîchissante pour un dégustateur de 50 balais. Une autre ambiance, d’autres codes. Par contre, le Chavanne n’a pas beaucoup changé. Le bâtiment U non plus d’ailleurs…

WP_20150303_005

Catégories
sans catégorie

Samedi, du vin de Loire …chinon rien !

Samedi, on rend hommage au cabernet franc, en diverses versions tourangelles !

Des vins à servir relativement frais (14°) et jeunes, sur viandes blanches et poissons: Les Graves à Chinon, Les Rouillères à St-Nicolas-de-Bourgueil, Incroyable à Bourgueil.

Des vins de moyenne garde à servir à 16° sur viandes rouges: Coutures à St-Nicolas-de-Bourgueil, Bretèche à Bourgueil et Vieilles Vignes à Chinon.

Des vins de grand potentiel à carafer ou à laisser en cave pendant quelques années: Busardières à Bourgueil, La Queue de Poêlon à Chinon.

Voici le programme complet de la dégustation

Catégories
sans catégorie

Montpellier, jour 3: Millésime Bio

???????????????????????????????Pour être franc, la 3ème journée a commencé dès la 2ème. Autrement dit, j’ai été faire un premier petit tour à Millésime Bio dès lundi en fin de journée, dans la foulée du ‘Vin de mes Amis’.

Première étape chez Xavier de Boissieu, château de Lavernette (Beaujolais et Pouilly-Fuissé). On commence par une très instructive comparaison entre le Beaujolais Blanc 2013 (élevage en cuve) et le Bourgogne blanc 2013 (élevage en fûts). Je parie que chacun ‘choisira son camp’, entre la vivacité du Beaujolais et le gras du Bourgogne.

En Pouilly-Fuissé, je suis particulièrement séduit par la cuvée ‘Vers Châne’ 2012 qui exprime avant tout un lieu et un moment, malgré un long élevage en fûts (22 mois). La cuvée ‘JJ de Boissieu’ 2012 présente -comme à l’habitude- un profil plus boisé.

La cuvée Granit refait son apparition et elle est meilleure que jamais: une bulle 100% gamay qui offre un profil vif, sec, fruité et net. Et la couleur ? C’est un blanc, marqué d’une très très très légère nuance rosée.

En rouge, difficile d’évaluer déjà le Beaujolais-Villages 2014 ‘brut de cuve’. Par contre la cuvée Jadis 2013 (échantillon tiré sur fût) se montre déjà d’une grande et belle intensité.

Xavier m’indique encore que la vendange 2014 a produit un volume normal, c’est-à-dire équivalent à la somme des volumes des vendanges 2012 et 2013. Difficile d’être plus clair, non ?

On reste en Bourgogne tout en remontant sérieusement vers le Nord. Voici Guilhem Goisot et les vins du Domaine éponyme. Entendons-nous, je n’importe pas ces vins et ce ne sera vraisemblablement pas pour 2015. Mais je ne veux rater aucune occasion de montrer mon intérêt !

Il faut à peine 2 minutes pour comprendre qu’une discussion avec Guilhem est une leçon de viticulture, combinant les aspects techniques les plus pointus avec une connaissance très approfondie des différents terroirs.

On goûte tous les vins élaborés sur le millésime 2013. C’est une symphonie en sols majeurs ! Dès l’aligoté, le décor est planté, avec une force peu commune. Après la cuvée Corps de Garde, on enchaîne avec les trois parcellaires, Biaumont (plutôt argileux), Gueule de Loup (plutôt calcaire) et Gondonne (plutôt marneux), ce dernier combinant avec grand talent le gras et la salinité. Chapeau !

Les trois cuvées de St-Bris (100% sauvignon) sont aussi remarquables que les chardonnays, avec une mention spéciale pour Moury, à même de pulvériser la plupart des (bons) Sancerre ! Si vous êtes à la recherche d’un petit sauvignon ‘variétal’, passez votre chemin.

En rouge, Corps de Garde (magnifique fruit) en Côtes d’Auxerre, Les Mazelots (tannique, de grande garde) en Irancy et la nouvelle cuvée La Ronce (grande finesse, velouté) en Côtes d’Auxerre sont au même niveau que les blancs.

???????????????????????????????J’ai importé pour la première fois les Chinon de Fabrice Gasnier à l’automne. On attaque immédiatement avec le Chinon blanc ‘Le Coteau de Sonnay’, une parcelle de 0,62 hectare, plantée de 3.000 pieds de chenin. Malgré le très jeune âge des vignes, c’est une cuvée ‘haute couture’: faibles rendements, vendanges en vert et 3 passages successifs sur la parcelle au moment de la récolte.

La gamme des rouges est large, depuis le croquant ‘Les Graves2013 jusqu’à la finesse d’anthologie de ‘La Queue de Poêlon2012. L’échantillon ‘brut de cuve’ des Graves 2014 révèle une grande densité, beaucoup de couleur et beaucoup de tannins. Un millésime au profil très différent de 2013.

???????????????????????????????Et z’également mes dégustations au Jonc Blanc (Vin de France/Bergerac), Nadia Lusseau (Côtes de Duras), Aupilhac (Languedoc/Montpeyroux), Cébène (Faugères), Paul-Henri Thillardon (Chénas), La Madone/Gilles Bonnefoy (Côtes du Forez) et La Cabotte (Côtes du Rhône).

Mais là, je suis cassé. D’où dodo.

Lire la suite: Montpellier, jour 4

Catégories
sans catégorie

Vins d’Alsace: les commandes, c’est aujourd’hui !

Mercredi 21 janvier = dernier jour pour commander les vins de Mélanie Pfister et de Guillaume Mochel.

Qu’on se le dise !

Catégories
sans catégorie

Dégustation: Savoie et Alsace – samedi 17 janvier

Catégories
sans catégorie

Parmi les meilleurs sauvignons élaborés en Loire…

…lequel ne vient ni de Sancerre, ni de Pouilly-Fumé ?

Arrivé au domaine familial de Morogues en 2007, Paul-Henry Pellé donne un nouveau souffle aux blancs de Menetou-Salon.

Le vigneron trentenaire excelle dès sa cuvée ‘village’ Morogues, un blanc -assemblage de sept coteaux de marnes kimméridgiennes- ciselé et déconcertant de fraîcheur.

Il poursuit un travail rigoureux de sélections parcellaires de sauvignon et surtout affine ses vinifications et élevages sous bois (cuves, foudres et fûts) pour mener ses vins vers plus de pureté et de précision.

(…) la référence historique du domaine, Les Blanchais (2.7 hectares de marnes kimméridgiennes et silex), crayeux et scintillant, au sommet des sauvignons de Loire aujourd’hui.

Classé premier sauvignon de Loire par la Revue du Vin de France (en excluant Sancerre et Pouilly-Fumé) et 15ème dans l’absolu:

[ecwid_product store_id= »4643120″ product_id= »38694292″]

Les autres cuvées de Menetou-Salon du Domaine Pellé sont également très appréciées puisqu’on les retrouve au 29ème et au 39ème rang. Joli tir groupé. Ce qui ne gâche vraiment rien, les prix sont angéliques par comparaison aux vins de Mellot, de Dagueneau, de Vacheron…

Figurent également dans ce classement la cuvée 1166 de Serge Laloue (37ème) et la cuvée Fabel Barbou du Domaine des Corbillières (32ème).

Et quel est LE terroir le plus apprécié de Sancerre ? Le Cul de Beaujeu à Chavignol, cité à 4 reprises !

[ecwid_product store_id= »4643120″ product_id= »38694225″]

Résumons-nous: si toi y en a aimer sauvignon, toi y en a visiter Anthocyane. Clôture en beauté avec le fantastique Chêne Marchand du Domaine Le Carrou:

[ecwid_product store_id= »4643120″ product_id= »38694297″]

Catégories
sans catégorie

L’élite des rouges du Languedoc

Charlie Chaplin heureuxAujourd’hui, c’est auto-promotion, sans vergogne ni fausse modestie. Avec un tout petit sourire en coin de Charlie, parce qu’il n’y a pas que le vin dans la vie.

La Revue du Vin de France de février consacre un dossier approfondi aux meilleurs vins rouges du Languedoc.

Aux toutes premières places (note à 18+/20) on retrouve Les Glorieuses de Clos Marie (€ 45), Le Clos des Cistes de Peyre Rose (+/- € 70), La Grange des Pères (+/- € 90) et la cuvée Guilhem Gaucelm de l’Ermitage du Pic-St-Loup (€ 36).

A peine plus bas dans le classement, Les Cocalières 2012 d’Aupilhac  et Le Grand Pas 2012 du Pas de l’Escalette. Un peu plus loin, Belle Lurette 2013 de Cébène.

Très très content de vous proposer les vins de ces trois Domaines !
.
[ecwid_product store_id= »4643120″ product_id= »43296006″]

.

[ecwid_product store_id= »4643120″ product_id= »39021597″]

.

[ecwid_product store_id= »4643120″ product_id= »43133204″]