Catégories
sans catégorie

Montpellier, jour 3: Millésime Bio

???????????????????????????????Pour être franc, la 3ème journée a commencé dès la 2ème. Autrement dit, j’ai été faire un premier petit tour à Millésime Bio dès lundi en fin de journée, dans la foulée du ‘Vin de mes Amis’.

Première étape chez Xavier de Boissieu, château de Lavernette (Beaujolais et Pouilly-Fuissé). On commence par une très instructive comparaison entre le Beaujolais Blanc 2013 (élevage en cuve) et le Bourgogne blanc 2013 (élevage en fûts). Je parie que chacun ‘choisira son camp’, entre la vivacité du Beaujolais et le gras du Bourgogne.

En Pouilly-Fuissé, je suis particulièrement séduit par la cuvée ‘Vers Châne’ 2012 qui exprime avant tout un lieu et un moment, malgré un long élevage en fûts (22 mois). La cuvée ‘JJ de Boissieu’ 2012 présente -comme à l’habitude- un profil plus boisé.

La cuvée Granit refait son apparition et elle est meilleure que jamais: une bulle 100% gamay qui offre un profil vif, sec, fruité et net. Et la couleur ? C’est un blanc, marqué d’une très très très légère nuance rosée.

En rouge, difficile d’évaluer déjà le Beaujolais-Villages 2014 ‘brut de cuve’. Par contre la cuvée Jadis 2013 (échantillon tiré sur fût) se montre déjà d’une grande et belle intensité.

Xavier m’indique encore que la vendange 2014 a produit un volume normal, c’est-à-dire équivalent à la somme des volumes des vendanges 2012 et 2013. Difficile d’être plus clair, non ?

On reste en Bourgogne tout en remontant sérieusement vers le Nord. Voici Guilhem Goisot et les vins du Domaine éponyme. Entendons-nous, je n’importe pas ces vins et ce ne sera vraisemblablement pas pour 2015. Mais je ne veux rater aucune occasion de montrer mon intérêt !

Il faut à peine 2 minutes pour comprendre qu’une discussion avec Guilhem est une leçon de viticulture, combinant les aspects techniques les plus pointus avec une connaissance très approfondie des différents terroirs.

On goûte tous les vins élaborés sur le millésime 2013. C’est une symphonie en sols majeurs ! Dès l’aligoté, le décor est planté, avec une force peu commune. Après la cuvée Corps de Garde, on enchaîne avec les trois parcellaires, Biaumont (plutôt argileux), Gueule de Loup (plutôt calcaire) et Gondonne (plutôt marneux), ce dernier combinant avec grand talent le gras et la salinité. Chapeau !

Les trois cuvées de St-Bris (100% sauvignon) sont aussi remarquables que les chardonnays, avec une mention spéciale pour Moury, à même de pulvériser la plupart des (bons) Sancerre ! Si vous êtes à la recherche d’un petit sauvignon ‘variétal’, passez votre chemin.

En rouge, Corps de Garde (magnifique fruit) en Côtes d’Auxerre, Les Mazelots (tannique, de grande garde) en Irancy et la nouvelle cuvée La Ronce (grande finesse, velouté) en Côtes d’Auxerre sont au même niveau que les blancs.

???????????????????????????????J’ai importé pour la première fois les Chinon de Fabrice Gasnier à l’automne. On attaque immédiatement avec le Chinon blanc ‘Le Coteau de Sonnay’, une parcelle de 0,62 hectare, plantée de 3.000 pieds de chenin. Malgré le très jeune âge des vignes, c’est une cuvée ‘haute couture’: faibles rendements, vendanges en vert et 3 passages successifs sur la parcelle au moment de la récolte.

La gamme des rouges est large, depuis le croquant ‘Les Graves2013 jusqu’à la finesse d’anthologie de ‘La Queue de Poêlon2012. L’échantillon ‘brut de cuve’ des Graves 2014 révèle une grande densité, beaucoup de couleur et beaucoup de tannins. Un millésime au profil très différent de 2013.

???????????????????????????????Et z’également mes dégustations au Jonc Blanc (Vin de France/Bergerac), Nadia Lusseau (Côtes de Duras), Aupilhac (Languedoc/Montpeyroux), Cébène (Faugères), Paul-Henri Thillardon (Chénas), La Madone/Gilles Bonnefoy (Côtes du Forez) et La Cabotte (Côtes du Rhône).

Mais là, je suis cassé. D’où dodo.

Lire la suite: Montpellier, jour 4

Catégories
dégustation

Le Beaujolais … est arrivé !

Fawlty Towers don't mention the warDon’t mention the war !

Les amateurs d’humour anglais, de John Cleese, des ’70s et en particulier de la série-TV Fawlty Towers se souviendront de cet épisode hilarant durant lequel Basil et Sybil reçoivent dans leur hôtel un groupe de touristes allemands.

Pour ne blesser personne, il ne faut faire, pendant le service à table, aucune allusion à la guerre. Bien entendu, c’est tout le contraire qui se passe, chaque phrase prononcée par John Cleese s’avère pire que la précédente. Il ne parle QUE de la guerre ! Rendez-vous sur You Tube…

Donc, aucune allusion au Beaujolais Nouveau lorsqu’il s’agit de faire goûter ce que la région offre de meilleur. Et surtout pas dans le titre de l’article !

Samedi 04 octobre, de 10 à 18 heures: venez partager quelques gorgées du millésime 2013 d’Eric Janin (Beaujolais-Villages et Moulin-à-Vent) et de Jean-Claude Lapalu (Beaujolais-Villages et Brouilly). Comparez-les avec les Morgon 2012 & 2013 de Mathieu Lapierre et avec les Chénas 2012 de Paul-Henri Thillardon.

Faites une infidélité beaujolaise avec le Côtes-du-Forez ‘gamay sur volcan’ 2013 de Gilles Bonnefoy et avec le Val de Loire ‘merlot-gamay’ de Pierre-Marie Luneau.

Tous les vins en dégustation peuvent être commandés dans le magasin en-ligne. Vous y trouverez également quelques autres jolis vins de gamay.

Catégories
domaine

Chassignol

aujourd'hui Thillardon, auparavant domaine de Chassignol
aujourd’hui Thillardon, auparavant domaine de Chassignol

La Revue du Vin de France « Réussite exceptionnelle: sous un rubis profond, traîne un parfum authentique de vétiver, de musc, avec une touche de poivre vert. L’attaque commence saline, puis se voit épaulée par un muscle boisé avant de relâcher un fruit salivant de mûre. La nouvelle création d’un jeune et authentique talent. Un très beau vin. 

Prix au Domaine: € 17. »

La contre-étiquette de la bouteille: « Terroir de granit, quartz et roches lardés, vieilles vignes plantées sur un des plus beaux terroirs de Chénas. Les vignes sont travaillées au cheval de trait de la façon la plus naturelle possible. Ce vin est non-filtré et peut présenter un léger dépôt qui ne nuit en aucun cas à la qualité. »

Mon avis: c’est du gamay, certes, mais je défie quiconque de s’en rendre compte en dégustation « à l’aveugle ». Amateurs de gentils Beaujolais fruités, vous êtes prévenus, ce n’est pas vraiment ce qui se cache dans cette bouteille. Autant Paul-Henri Thillardon est sympa et ouvert, autant ce vin est sérieux, voire légèrement austère. Les pieds dans la terre et la tête dans les nuages. 2012, millésime difficile ? A nuancer en goûtant ce Chénas d’enfer !

à l'avant-plan, granit lardé de Chassignol
à l’avant-plan, granit lardé de Chassignol

Le magnifique coteau de Chassignol se situe juste derrière la maison et le chai de Paul-Henri Thillardon. Se promener ici transmet très bien la force du rocher. Cette parcelle (5,5 hectares de vignes, dont 2 hectares ont été arrachés) a été rachetée récemment: 2012 est le premier millésime élaboré par le nouveau propriétaire, avec des rendements de l’ordre 20 hectolitres/hectare.

Mazette, ce sera encore meilleur dans le futur !

Magasin en-ligne

Catégories
dégustation domaine voyage

Le voyage en Beaujolais: la pioche et le sabot

la gamme de Lilian (Les Bachelards)

Très sympa de revoir les vignerons à qui j’avais rendu une première visite à la fin du mois de janvier !

Nouveau millésime, nouvelles approches, nouvelle maison. 2012 est une petite année en volume, mais ce n’est pas un petit millésime.

Décidément, à Chénas, à Leynes, à Fleurie et en Moulin-à-Vent, il y a de quoi tordre le cou au « vin qui n’existe que le troisième jeudi de novembre ».

Entre des mains courageuses et talentueuses, le gamay fait des merveilles. A condition bien sûr de bichonner les vignes comme elles le méritent. A condition de prendre des risques et d’intervenir si peu que possible en cave.

Préparez déjà vos papilles et oubliez les (éventuels) préjugés !

Mon journal de voyage et de dégustation est ici. Les articles détaillés suivent au fur et à mesure…

Catégories
dégustation domaine

Vous rentrez des sports d’hiver ?

Voici ce qui a été particulièrement apprécié par ceux qui étaient en Belgique ce weekend et qui en ont profité pour venir goûter Fleurie, Chénas et Moulin-à-Vent.

  • Grande médaille d’or du concours international de Berchem-Ste-Agathe, prix spécial du public, palmes académiques et applaudissements nourris: Les Blémonts, Chénas, Paul-Henri Thillardon
  • Médaille d’or, prix de l’équilibre classique et indémodable: Le Clos du Tremblay, Moulin-à-Vent, Paul & Éric Janin
  • Médaille d’argent, prix de la bombe fruitée, mention spéciale pour la bouteille vide en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire: Moulin-à-Vent, Château des Bachelards
  • Médailles de bronze: Les Vignes du Tremblay, Moulin-à-Vent, Paul & Éric Janin et Clos des Bachelards, Fleurie, Château des Bachelards.

Comme dans tout concours ‘oeno’ qui se respecte, il y a beaucoup de médailles. Beaucoup d’appelés, beaucoup d’élus !

Je clôture les commandes ce lundi 18 février, en fin de soirée.

Mardi à l’aube, je repars dans le vignoble, à Gaillac et à Fronton, pas loin de Toulouse. Mes découvertes seront en dégustation le 16 mars.

Catégories
domaine

Offre n°4: les crus du Beaujolais

vin (prix par bouteille, TVA comprise)

L’offre a été envoyée ce mardi 12 février, tous les vins sont en dégustation le samedi 16 février. Egalement le dimanche 17 février, entre 14 et 18h.

Il est possible de commander les vins jusqu’au lundi 18 février inclus.

Le bon de commande est accessible ici. Si vous ne retrouvez pas votre code personnel, demandez-le moi.