28

001Choisir, c’est renoncer. Je n’ai pas renoncé, donc je n’ai pas choisi. Comprenne qui pourra.

Conclusion: il y a 28 vins à goûter ce samedi. Comme le proclame le grand poète Michelin: Nunc est bibendum.

Ce ‘Tour de Gaule‘ passe par la Loire (Bourgueil, Sancerre, Côtes du Forez), la Bourgogne (Irancy, Rully, Bouzeron), le Beaujolais (Morgon, Moulin-à-Vent), l’Alsace, le Jura, la Provence (Terre de Camargue, Coteaux d’Aix-en-Provence), le Languedoc, le Sud-Ouest (Fronton, Côtes de Duras) et le Rhône. Ouf.

Pas mal de nouveautés: une jolie syrah ‘jeunes vignes’ de François Villard, le délicieux Gamay sur Volcan 2014 de Gilles Bonnefoy, les Bouzeron 2013 et Rully 2013 de Stéphane Briday, le Bourgogne Côte Chalonnaise 2013 de Fabrice Masse, le riesling Tradition 2013 de Mélanie Pfister, les Raisins Gaulois 2014 de Mathieu Lapierre, les deux Coteaux d’Aix-en-Provence du Domaine Les Béates, les magnifiques chardonnays (ouillé et non-ouillé) du Domaine Pignier, …

Voici le programme complet.

Rendez-vous aux Brigittines ce samedi 14 mars à partir de 10 heures et, non-stop, jusqu’à 18 heures. Pas plus tard, parce que le restaurant accueille ses premiers clients dès 19 heures.

On déguste au bar ou on s’installe à une table. Je ne prévois pas à manger, mais rien n’interdit de réserver une table pour le soir. Du moins s’il reste de la place.

Parking rue des Brigittines et rue des Ursulines, de part et d’autre de la gare de Bruxelles-Chapelle. Météo fraîche avec un petit vent du nord-est qui donnera envie de se réfugier dans la douce chaleur du restaurant.

Il y aura quelques centaines de bouteilles à emmener tout de suite. Ce qui serait épuisé pourra être réservé pour mise à disposition ultérieure.

Ni cartes de débit, ni cartes de crédit, mais des distributeurs de billets tout près: rue Haute n° 30 et rue Joseph Stevens n°2. Si on se connaît, paiement comme d’hab.