Catégories
dégustation

Gilles Bonnefoy: volcanique !

2020, année du volcan dans le calendrier forézien. C’est surtout l’année de la consécration pour Gilles Bonnefoy, vigneron biodynamique et propriétaire du Domaine de la Madone, en appellation Côtes du Forez, aux sources de la Loire.

Il a fallu un temps certain pour que la presse professionnelle fasse le voyage jusqu’aux confins du Massif Central et y découvre les grands mérites des vignes sur volcan, tant en rouge (gamay) qu’en blanc (roussanne). Accrochez-vous, les fleurs vont gicler !

Guide vert de la RVF, édition 2020 : « Nous sommes éblouis par l’éclat que dégage chacune des cuvées » … « Ce domaine devrait rapidement accéder à la première étoile » … « Mémoire de Madone … après une aération de quelques minutes, le vin prend une envergure digne des plus grands gamays. 16,5/20 ».

La Revue du Vin de France, février 2020 : « Peu de roussannes dans le monde offrent une telle fraîcheur éclatante, un bouquet si nuancé et cet élan vivifiant, presque salin en bouche »… « La roussanne biodynamique de Gilles Bonnefoy impressionne par son identité volcanique élégante. 16,5/20».

Le rouge Mémoire de Madone 2018 est un pur gamay, issu de vignes largement quadragénaires, plantées dans le basalte roche -ô combien- volcanique. Vendanges manuelles, levures indigènes et très peu de soufre.

Je suis cette cuvée haut de gamme depuis pas mal d’années et elle ne me déçoit jamais. 2018, millésime chaud, conduit à un équilibre plein, avec une belle matière mûre. Alcool : 13%.

Le blanc Roussanne de Madone 2018 est une pure …roussanne, issue de vignes plantées en 2001, plantées elles aussi dans le susmentionné basalte. Vendanges manuelles, levures indigènes et très peu de soufre. Alcool : 13,5%.

Le vin est commercialisé en indication géographique protégée (igp) Urfé, parce que l’appellation d’origine protégée (aop) Côtes du Forez n’accepte que les vins rouges.

La roussanne est un cépage très intéressant (gras et finesse), planté en particulier en Savoie et dans la vallée du Rhône. Elle est fort sensible aux maladies et mûrit tard, ce qui explique que bien des vignerons s’en détournent au bénéfice de cépages plus faciles.

Attention, quantités disponibles fort limitées, tant pour le rouge que pour le blanc. Je suggère de réserver pour éviter une éventuelle déception.

Mémoire de Madone est en dégustation le samedi 08 février 2020.

Catégories
domaine

Mémoire de Madone

Splendide !
Splendide !

« Issu de deux très vieilles vignes ( plus de 60 ans ), cette cuvée est égrappée en totalité, vinifiée grâce aux levures indigènes du raisin, avec une deuxième fermentation réalisée en fûts de chêne de plus de trois vins. La durée de l’élevage sera d’environ 10 mois, avant une mise en bouteilles réalisée sans collage ni filtration. Le vin de nos ancêtres, rustique à souhait. Rendement à l’hectare : environ 20 hectolitres. »

Dégusté hier soir: sombre, serré, tannique, austère, concentré, digeste. Et jeune ! Léger en alcool (12,5%). Aromatiquement réservé, avec des notes de cendre et quelques épices. Bon, ça ‘colle’ mieux avec un monastère cistercien qu’avec la plage de Copacabana: le bikini s’efface devant la bure…

Vin d’anthologie. Bravo, Monsieur Bonnefoy !

Il s’agit d’un ‘Côtes du Forez’. Cette appellation de taille modeste est située entre Lyon et Clermont-Ferrand, au sud de Roanne et en altitude (de 400 à 600 mètres). Le cépage est toujours le gamay.

Pour cette cuvée, le sous-sol est basaltique, d’où la mention  ‘gamay sur volcan’. Millésime 2005, agriculture biologique.

Très envie de faire un détour par là, dès que possible…

contre-étiquette