Catégories
blanc domaine

Muscadet: grand vin de France

Titre provocateur ? Oui et non. Disons qu’il faut faire un tri entre les -très nombreux- vins destinés à désaltérer les habitués du comptoir et les vins -plus rares- destinés à donner du plaisir, à rythmer une conversation, à faire ressentir la spécificité d’un terroir et d’un cépage.

Ces vins-ci sont un peu plus chers ? Oui. Et c’est bien normal ! Il y a des ‘trucs’ pour produire du vin pas cher, par exemple assommer la vigne à coups redoublés de produits phytosanitaires (bel adjectif, inoffensif, auquel je préfère néanmoins la transparence du mot juste: pesticides). Après le choc chimique, le viticulteur peut aller à la pêche en attendant les vendanges…

Il y a d’autres ‘trucs’, mais, stop, je déraille: mon voyage en Pays Nantais m’a permis de goûter, entre autres, les vins de Fred Niger Van Herck et de Pierre-Marie Luneau.

Guy et Fred (source: passionvin)
Guy et Fred (source: passionvin)

Fred Niger Van Herck a racheté en 2010 le Domaine de L’Ecu à son propriétaire historique, Guy Bossard. Ici, la viticulture ‘bio’ est une évidence, pratiquée depuis …1975. Et le passage à la biodynamie date de 1998. Un vrai travail de pionnier ! Le sol est VIVANT ! Le raisin est VIVANT ! Guy et Fred sont VIVANTS ! Et, ô surprise, les vins sont VIVANTS !

Prenons Orthogneiss 2010. OK, je concède que le nom de cette cuvée sonne ‘compliqué’ (et c’est Monsieur Anthocyane qui l’affirme), mais il indique avec précision la nature du sous-sol sur lequel poussent les vignes. En l’occurrence, 3 hectares de vieilles vignes (+/- 50 ans). Dans le verre, pamplemousse, notes salines, finesse, subtilité. A déboucher dès maintenant, mais peut être gardé plusieurs années.

Gneiss 2010, pour une comparaison instructive avec le précédent: même lieu géographique (à quelques centaines de mètres près), même cépage (le fameux ‘melon de Bourgogne’), même élevage, même vigneron, même millésime. Et pourtant un autre vin, aux notes florales et salines. Des nuances d’agrumes et d’amande. A déboucher dès maintenant, mais peut être gardé plusieurs années.

On change encore de rocher avec Granite 2011 pour monter en puissance, en amplitude. Grand vin, dans un millésime habituellement plus difficile que 2010. Comme quoi, des vignes heureuses s’accommodent mieux d’une météo mitigée. Des notes  fumées et beaucoup de persistance en bouche.

La Divina
La Divina

Après trois gorgées de pur melon, voici quelques millions de bulles dans La Divina, un assemblage de chardonnay (30%), folle blanche (30%), melon, cabernet et pinot noir. Jeunes vignes sur sous-sols de gneiss et d’orthogneiss. De mon point de vue, mieux vaut mettre quelques minutes en carafe pour domestiquer la bulle, un peu enthousiaste à ma première gorgée. Dès que la bulle se fond dans la matière du vin …un vrai délice !

Taurus 2010 ? Je laisse la parole à Guy et Fred: « Nous avons apporté un soin particulier à sublimer le melon de Bourgogne au travers de cette cuvée rare. Faites-lui les honneurs d’un homard ou d’une poularde crémée. Carafez et dégustez, la surprise est au bout des lèvres ». Et la Revue du vin de France affirme en septembre 2012: « Notre plus grande émotion est réservée à la cuvée Taurus. Un blanc profond, d’un potentiel de garde d’une dizaine d’années, tout en retenue, avec une énergie canalisée par une tension minérale et une finale racée et saline. Une grande bouteille ! ».

source: passionvin.wordpress.com
Taurus…au frais !

A dire vrai, certains pourraient considérer que ce Taurus n’est pas vraiment un Muscadet ‘typique’ parce qu’il joue dans la même cour qu’un Puligny-Montrachet…

Avant de franchir le kilomètre qui sépare le Domaine de L’Ecu du Domaine Pierre Luneau-Papin, voici un lien pour ceux qui auraient l’envie d’approfondir leurs connaissances, en particulier géologiques: attention, c’est du lourd !

…Pendant que les plus courageux d’entre nous s’instruisent, reprenons la promenade, en compagnie cette fois de Pierre-Marie Luneau: l’enthousiasme, le dynamisme et la joie coulent à flots et la cuvée vieilles vignes Pierre de la Grange 2011 traduit parfaitement l’état d’esprit du vigneron. Vendanges manuelles, vignes de plus de 35 ans, parcelle en exposition sud pour un vin légèrement perlant, au profil frais, guilleret et énergique. A déboucher séance tenante, ici et maintenant, en accompagnement de poissons ou d’une cuisine asiatique.

Pierre-Marie Luneau
Pierre-Marie Luneau

Ah, voici la cuvée Le L d’Or de Pierre Luneau 2010, celle qui a fait la réputation du Domaine, un archétype du bon Muscadet équilibré. A boire dès maintenant ou à cacher quelques années, au frais et au silence, pour découvrir dans 5 ou 10 ans un autre vin, marqué par la roche sur laquelle ont poussé les vignes. Je fais le pari qu’à l’aveugle, le mot ‘riesling’ sera prononcé…

Terre de Pierre et serpentinite de la Butte de la Roche
Terre de Pierre et serpentinite de la Butte de la Roche

Nous voici au Loroux-Bottereau. Mais pas dans le village: nous grimpons vers le sommet de la Butte de la Roche. De là-haut, la vue est splendide: Nantes à l’ouest, le marais de Goulaine et tous les clochers de la région. A nos pieds, la ‘serpentinite’. Heureusement, elle n’est pas venimeuse, elle est rocheuse.

Une roche très particulière, magmatique, qui permet à la famille Luneau-Papin de nous proposer Terre de Pierre 2010, un grand Muscadet, un grand vin, tranchant, fin, un ‘pur jus de caillou’. A ne pas mettre entre toutes les mains. En tous cas à déguster en prenant son temps et en respectant quelques instants de silence. Merci.

« C’est bien connu, le Muscadet, ça n’est pas destiné à être gardé »Chacun peut choisir soit d’y croire, soit de goûter Excelsior ‘schistes de Goulaine’ 2007. Très vieilles vignes, plantées avant 1940. Exposition plein sud, vendanges manuelles, levures indigènes, élevage du vin en cuves pendant 36 mois, bâtonnage. Le vin est ample, d’une couleur intense, parfaitement sec et pourtant onctueux, épicé. D’ici quelques mois, ce terroir sera officiellement promu au rang de ‘cru communal’. Une consécration pour les efforts déployés.

Pour conclure, échangeons le melon contre la Folle Blanche 2011. Changement de cépage, changement radical de style. La folle blanche, c’est le cépage avec lequel on produit tant l’Armagnac que le mésestimé Gros Plant du Pays Nantais. Le registre est acide, salin, iodé: LE vin pour accompagner huîtres et coquillages.

Luneau-Papin

Tous ces vins sont en dégustation ce samedi 19 janvier. Ils sont en vente du mardi 15 janvier au samedi 26 janvier inclus. L’offre peut être consultée ici.

Les fiches techniques peuvent être consultées ici.

Le compte-rendu de ma visite au Domaine de L’Ecu est ici et celui de ma visite au Domaine Pierre Luneau-Papin est .

Catégories
blanc domaine vins

Visite au Domaine de L’Ecu

Frédéric Niger Van Herck
Frédéric Niger Van Herck

Arrivée au Landreau à 10 heures ce jeudi 29 novembre, sous un beau soleil d’hiver. Je croise d’abord Guy Bossard, au téléphone avec son notaire. Nous rejoignons Frédéric Niger Van Herck dans le caveau de dégustation.

Le village du Landreau, en mode kitsch
Le village du Landreau, en mode kitsch

Fred est un grand passionné de vin et un blogueur inspiré: il a racheté le domaine à Guy Bossard en 2010, après fait carrière dans la communication. Son épouse est bretonne par sa maman et anversoise par son papa, d’où un patronyme qui sonne ‘bien de chez nous’ !

Nous goûtons les millésimes actuellement à la vente: 2010 et 2011. Cuvées classique, Gneiss, Orthogneiss et Granite. Les vinifications étant identiques, les différences à la dégustation tiennent essentiellement à la géologie. Granite 2011 m’impressionne !

Le moment pour ouvrir la discussion sur le processus d’agrément: des vignerons locaux goûtent les vins à l’aveugle, les évaluent sur leur ‘typicité’ et rendent leur verdict. Un verdict négatif  et le vin ne peut pas être commercialisé en AOC. Divers noms d’oiseau ont été accolés à une cuvée du domaine de L’Ecu et privent donc celle-ci de son droit à porter l’appellation ‘Muscadet de Sèvre-et-Maine’. Le jury a considéré que cette cuvée était réduite et oxydée. Disons que c’est à peu près comparable à traiter quelqu’un en même temps de nain et de géant…Comprenne qui pourra.

En d’autres lieux et en d’autres temps, des vignerons ont commercialisé leurs vins sous ‘vini da tavola’ …en envoyant les appellations ‘al diavolo’ ! Personne n’en sort vraiment gagnant.

Nous goûtons ensuite la nouvelle cuvée ‘haut de gamme’: Taurus (production limitée à 3.000 bouteilles).

Taurus (le flou se veut artistique)
Taurus (le flou se veut artistique)

Après ce Muscadet de style bourguignon et évidemment destiné soit à la garde, soit à la carafe, nous tranchons avec la fraîcheur du Gros-Plant 2010.

Voici la pétillance de la cuvée ‘Ludwig Hahn’: délicieuse, en particulier quand la bulle s’apaise: un carafage contribue à la vinosité de ce multi-cépages (Melon de Bourgogne, Folle Blanche, Chardonnay, etc…).

Enfin, un cabernet en vin de pays, un peu perdu au milieu de tous ces vins blancs.

Fred et Guy sont tous deux passionnés d’opéra, d’où la grande photo qui orne le caveau: Guy en Faust et Fred en Méphisto…ça vaut son pesant de cacahuètes !

Je ne peux pas m’empêcher de jeter un oeil au ‘cimetière’: les amateurs reconnaîtront des flacons trépassés de Trapet, Gouges, Ganevat, Roc des Anges, Vincent Pinard, Selosse, Clos Rougeard. On ne s’ennuie manifestement pas !

Le 'cimetière'
Le ‘cimetière’

Revenons-en au domaine: 2012 sera sans doute un grand millésime pour l’amateur…à condition de pouvoir en obtenir, puisque les rendements ont été catastrophiques: -70% par rapport à une année normale. Gloups. Le prix à payer pour un printemps raté et un début d’été du même tonneau.

Le Domaine s’étend sur une vingtaine d’hectares et emploie 7 personnes à temps plein: tout est ‘bio’ depuis une éternité et en ‘biodynamie’ depuis de longues années: Guy Bossard est l’un des pionniers de cette approche, avec ses collègues ligériens Nicolas Joly et Mark Angéli. Une réflexion est à présent menée sur l’utilisation de soufre volcanique en lieu et place de soufre ‘commercial’, résidu du pétrole. Le soufre volcanique se combine moins avec le vin: il faut en utiliser moins pour une protection anti-oxydante équivalente.

Peu de bois dans les parages: pour Taurus, quelques fûts anciens ont été acquis en Bourgogne.

La Divina
La Divina, bulles en ‘méthode traditionnelle’.

Les étiquettes évoluent progressivement vers une modernité de bon aloi, tout en conservant la référence graphique à la roche sur laquelle poussent les vignes. Les dorures disparaissent au profit d’une sobriété élégante et argentée.

Idem pour la cuvée de bulles, qui change aussi de nom: Ludwig Hahn devient ‘La Divina’, un nom qui conjugue vin et musique. Si vous voulez mieux comprendre le pourquoi de ce changement de nom, tapez ‘Ludwig Hahn’ dans Google. Le plus célèbre Ludwig Hahn n’est malheureusement pas le violoniste allemand, ami de Guy Bossard, marié à une native du village du Landreau…

J’ai passé un excellent moment, en excellente compagnie. Il est temps de déjeuner: je suis la voiture -et la recommandation- de Fred en me rendant chez Jean d’la Queue (sic).

Les vins du Domaine seront en dégustation ce samedi 19 janvier. Ils seront en vente du mardi 15 janvier au mardi 22 janvier inclus: l’offre est ici. Plus d’information sur les vins .

Mise à jour: les vins sont à présent disponibles dans le magasin en-ligne.

Les vignes de L'Ecu (thanks to the Wine Doctor)
Les vignes de L’Ecu (thanks to the Wine Doctor)