Fête estivale le samedi 22 août: vins du Sud-Ouest

A vos agendas ! Samedi 22 août: dégustation d’une dizaine de vins du Sud-Ouest.

Ce sera, les circonstances étant spéciales, une dégustation…spéciale. La Der des Der. Attendez-vous à l’inattendu.

Jurançon vignoble

.

La Der des Der:

Quoique je puisse comprendre votre décision, c’est bien dommage que vous mettiez un terme aux activités d’Anthocyane.
J’ai eu chez vous de très belles dégustations, présentées avec compétence et enthousiasme. Votre site web était bien conçu, renouvelé et original. J’espère que vous resterez dans le domaine du vin et que nous aurons encore l’occasion de vous rencontrer et de déguster ensemble. (H.B.)

Je suis triste, vos choix étaient judicieux, bien que je n’étais pas client fidèle, saleté de conjoncture économique…(C.C.)

Que voilà une mauvaise nouvelle, aussi triste que surprenante. Tu n’avais effectivement rien laisser transparaître lors de ta dernière dégustation et tu semblais encore animé par de nombreux projets pour Anthocyane.
Quoiqu’il en soit, je te remercie pour les nombreux vins et, à travers eux, les viticulteurs que tu m’as fait connaître. J’ai beaucoup apprécié ton approche – oserais-je l’écrire – sans concession du monde du vin. Je crois que tu es resté fidèle à des nobles idées qui, malheureusement sans doute, ne vont pas toujours de pair avec certaines réalités économiques. Tu peux en tout cas être fier de ton aventure. (A.S.)

En voilà une triste nouvelle !! Je ne suis devenu client chez vous que sur le tard …et je regrette désormais de ne pas l’avoir fait plus tôt ! (F.D.V.)

Je n’aime pas ce genre de mail car pour moi il s’agit de la fin d’un rêve que tu as tenu à bout de bras pendant plus de 2 ans et ½…..Tu m’as impressionné par tes découvertes de vignerons, ton professionnalisme (site Anthocyane, suivi des clients, facturation,…) et surtout par des dégustations de haute volée et ta générosité. (M.C.)

C’est avec énormément de tristesse que j’apprends cette nouvelle : je sais que je n’étais pas vraiment un gros acheteur ni très régulier, mais je ne manquais jamais de parler de toi à mes amis et ta gamme était parfaitement dans mes goûts. (E.F.)

Je suis désolé de cette fin abrupte des activités d’Anthocyane. Je suis aussi étonné au vu de l’excellente réputation dont tu jouis parmi les amateurs que je connais. Bien sûr, la réputation, aussi bonne soit-elle, ne suffit pas à rémunérer son homme. Quoi qu’il en soit, sache que, à mes yeux, ton approche était tout à fait pertinente, le contact agréable, tes sélections particulièrement séduisantes – à preuve les quelques achats ‘à l’insu de mon plein gré’ dans la mesure où je m’impose de limiter mes achats vu ma cave déjà ‘pléthorique’. Je suis d’autant plus désolé que nous commencions à peine à nous connaître et que les trois dégustations auxquelles j’ai participé m’ont convaincu de la qualité et du bien-fondé de tes choix. (Ph. N.)

Je suis certain que c’est pour mieux repartir ! Il faut avoir le courage de stopper quelque chose qui ne fonctionne pas comme on le souhaiterait pour se rendre disponible pour d’autres challenges. Bon, ceci dit, chez qui allons-nous nous approvisionner à présent 😬😓😂? (Th. C.)

Quelle déception pour moi qui venais de vous rencontrer et qui appréciais déjà votre personnalité, vos connaissances et en particulier votre sélection de quilles notamment dans le Languedoc Roussillon. (A.L.)

Nous nous souviendrons certainement des belles découvertes que nous avons pu faire grâce à toi et du nombre de fois que nous avons, toujours grâce à ces délicieux vins, eu une pensée pour cet ami passionné. (Fr. S.)

Ton annonce m’a surpris et peiné. Comme tu le sais, je n’ai pas été un fan de la première heure et puis, je suis venu un peu par devoir – un ami de ton ami est caviste, qu’est-ce que tu attends? – et surtout par curiosité. Bien m’en a pris car j’ai tout de suite apprécié ta convivialité et ta recherche gourmande de vins équilibrés. Dieu du marketing seul sait ce qu’il t’a manqué pour continuer, peut-être un peu de pub? Mais ta formule était unique et festive. Je te souhaite de bonnes vacances et une bonne reconversion, fort de cette belle expérience que tu as eu la chance et le courage de mener. En tous cas, si tu voulais recommencer, tu pourrais à nouveau compter sur moi. Hé oui, en plus de bons vins, j’ai gagné un ami et c’est en effet précieux. (Y.D.)

Personnellement, je n’ai jamais été déçu par un seul des vins de mes petites commandes. Bien sûr, j’en ai moins aimé certains, les goûts et les couleurs…, mais jamais je n’ai pensé qu’ils n’en valaient pas la peine. (H.P.)

001