Côté cour: Luneau-Papin, côté jardin: Aupilhac

Viennent d’arriver, presqu’en même temps, les nouveaux millésimes de deux Domaines de grande réputation.

Côté cour: le Domaine Pierre Luneau-Papin, spécialiste des Muscadets de haut vol. Premier Domaine du Pays Nantais à avoir obtenu deux étoiles dans le guide des meilleurs Vins de France. La reconnaissance de longues années de travail qui ont mis en lumière la capacité des Muscadets à se hisser au diapason des plus grands vins.

La cuvée emblématique du Domaine

La cuvée emblématique du Domaine

Granite sur la commune de Vallet (Le L d’Or), gneiss à La Chapelle-Heulin (Les Pierres Blanches), serpentinite sur la Butte de la Roche (Terre de Pierre) et schistes dans la vallée de la Goulaine (Excelsior). Quatre terroirs différents, quatre cuvées pour en révéler les spécificités. Sans oublier le clin d’œil à la réputation du Français outre-Manche…Froggy Wine.

Les vins se goûtent fort bien durant leur jeunesse, mais possèdent également une grande capacité de vieillissement harmonieux. Avec le temps, leur profil se rapproche de celui d’un très bon Chablis: vivacité enrobée, salinité, éclat, complexité. Vous demandez à être convaincus ? N’hésitez pas à piocher dans ma collection de vieux millésimes: le Domaine commercialise encore des 2005, des 2007 et des 2009 tout-à-fait somptueux. Quantités extrêmement limitées.

Cerise sur le gâteau: les flacons sont magnifiques, grâce à une réflexion très aboutie sur le design de la verrerie et de l’étiquette. Ce n’est sans doute pas essentiel, mais cela contribue au plaisir de déposer un Luneau-Papin sur la table d’un beau repas.

A propos de repas, ne limitez surtout pas ces grands Muscadets à l’accompagnement des huîtres et autres fruits de mer: ils se marient à merveille avec volailles et viandes blanches. Et avec certains fromages.

Pour les huîtres, donnez la préférence à La Folle Blanche: prix angélique, accord paradisiaque.

Côté jardin: Le Domaine d’Aupilhac, la qualité en Languedoc depuis plus de 20 ans. Je me souviens fort bien de ma fascination pour la cuvée de pur carignan, millésime 1998. C’était sauvage, violacé, tannique et hyper-expressif. Proposer un vin de carignan à cette époque était d’ailleurs une sorte d’hérésie, puisque l’œnologie triomphante avait décidé d’arracher ce cépage rustique et décidément trop local.

Depuis lors, les choses ont bien changé: les vieux ceps ont été bichonnés et les jus de carignan se retrouvent dans maints assemblages languedociens.

Lou Maset rouge n’a jamais été aussi bon qu’en 2013, profitant à fond des qualités du millésime: équilibre souverain entre fruité méridional, bons petits tannins et fraîcheur. Pas l’ombre du soupçon d’une trace de lourdeur alcolico-solaire.

Terroir d'altitudeLes Cocalières, en rouge comme en blanc, progressent d’année en année, dans un style très frais, aérien, délicat, à l’antithèse des ‘haltérophiles sévèrement musclés’ qui se répandent sans vergogne, entre Narbonne et Montpellier. Le vignoble d’altitude, recréé par Sylvain Fadat il y a une quinzaine d’années, est une splendeur, parfaite union entre la nature et la main du vigneron.

Et que dire des Servières, pur cinsault issu de vignes centenaires…un naturel confondant, intensité et légèreté.

Le Domaine est en pleine forme !

Tous les vins sont disponibles dès à présent dans le magasin en-ligne. Ils sont proposés à la dégustation le samedi 09 mai (acte I) et le samedi 30 mai (acte II).