Le sauvignon à l’honneur !

Qu’est ce que la Nouvelle-Zélande partage avec la Styrie autrichienne ? Qu’ont en commun le Saint-Bris bourguignon et le Pessac-Léognan bordelais ? En effet, le cépage sauvignon.

C’est néanmoins dans les vignobles du Centre-Loire qu’il donne sans doute le meilleur de lui-même. Les appellations Sancerre et Pouilly-Fumé lui doivent beaucoup.

Sancerre sur la rive gauche de la Loire, Pouilly-Fumé sur la rive droite. Menetou-Salon à quelques kilomètres au sud-ouest de Sancerre. Enfin, Oisly, plein ouest, en Sologne. Voilà le programme pour la dégustation du samedi 23 août.

A l’occasion du festival du pinot noir, fin avril , j’avais eu l’occasion de vous présenter les rouges de pinot noir élaborés à Sancerre et à Menetou-Salon par trois domaines différents. Place cette fois aux blancs des Domaines du Carrou, Serge Laloue et Pellé.

J’y rajoute deux vins de Touraine du Domaine des Corbillières et un Pouilly-Fumé ‘très chic’ de la Maison Henri Bourgeois.

 

Nous goûtons d’abord les cuvées ‘simples’ (tout est relatif): le Sancerre 2012 du Carrou, le Sancerre 2013 de Serge Laloue et le Morogues 2012 de Pellé. Les prix de ces trois cuvées sont très similaires…ce sera selon le goût de chacun !

La Jouline (Domaine du Carrou – Dominique Roger)

Au XIXe siècle, les garçons du village de Bué se mariaient avec les filles du village. Mais un ancêtre de Dominique Roger fit preuve d’originalité en allant épouser une fille du hameau voisin, nommée Joulin. Elle fut affectueusement surnommée La Jouline et ce surnom fut transmis à leur fils, Baptiste Roger. Aujourd’hui, en hommage à cet arrière grand-père vigneron, Dominique Roger nomme sa cuvée de vieilles vignes …La Jouline.

Terroir calcaire, appelé localement caillottes en raison de son aspect pierreux -ce sont typiquement les sols que l’on trouve vers 250 mètres d’altitude-.

Deux parcelles de vignes de 50 ans, en légers coteaux, exposées ouest, sur le village de Bué.

Vendanges manuelles et levures indigènes. Elevage pour 70% en cuve et pour 30% en fûts de chêne.

Chêne Marchand (Domaine du Carrou – Dominique Roger)

Le nom de ce lieu-dit célèbre serait une déformation de choix du marchand, qui atteste ainsi de la valeur du vin issu de ce terroir de caillottes.

S’il y avait des premiers crus à Sancerre, Chêne Marchand en ferait assurément partie.

Très petite parcelle de 0,37 hectare, exposée au sud. Vignes de 30 ans. Vendanges manuelles et levures indigènes.

Cul de Beaujeu (Domaine Serge Laloue)

A propos de premiers crus, voici un autre excellent candidat. L’un des deux grands terroirs qui surplombent le village de Chavignol (l’autre étant la Côte des Monts Damnés).

On change de village et on change de terroir: voici des terres blanches, argilo-calcaires, proches de celles que l’on retrouve à Chablis. Typique des altitudes comprises entre 300 et 350 mètres d’altitude. Les vins ont, en règle générale, besoin d’un peu plus de temps pour s’épanouir.

Elevage en cuve.

1166 (Domaine Serge Laloue)

L’an de grâce 1166. En Irlande, Dermot MacMurrough, roi de Leinster est chassé par le roi de Breffni, O’Rourke dont il avait enlevé la femme. Dermot demande appui à Henri II d’Angleterre et lève une armée de Normands, conduite par Richard Strongbow, comte de Pembroke. Après deux échecs, ils débarquent victorieusement en Irlande et prennent Waterford et Dublin.

Avec mes remerciements sincères à Wikipedia. Mais, fausse piste (à quoi je m’amuse…), le nom de la cuvée n’a strictement rien à voir avec le Moyen-Âge.  De fait, il s’agit plus simplement d’une minuscule parcelle plantée de 1.166 ceps.

Troisième village (Sancerre himself en l’occurrence) et troisième terroir, à savoir les silex, encore appelés chailloux. Typique de la zone située au plus près de la Loire.

Un vin profondément original, incontestablement différent et difficile à placer à Sancerre. Grande concentration et taux d’alcool très mesuré (12,5%).

Elevage en tonnes de 600 litres.

Les Blanchais (Domaine Pellé)

Vignes plantées en 1966. Tiens, elles sont un peu plus jeunes que moi. Terroir qui associe les terres blanches au silex.

Lire également mon compte-rendu de visite.