La Terrasse du Mimosa est un lieu magique

Montpeyroux en plein hiver. Un bon millier d’habitants, un maire (surnommé, paraît-il, « Bokassa »), quelques Domaines (Aupilhac, La Jasse Castel, L’Escarpolette, L’Aiguelière…).

En surplomb, le Castellas, un château-village en ruines que l’on atteint en une demi-heure de marche vivifiante, un panorama somptueux en récompense. Les 848 mètres du Mont Saint-Baudille en arrière-plan.

La cave coopérative un peu en retrait. Sur la petite Place de l’Horloge, une vraie boulangerie, une minuscule épicerie, la coiffeuse Myl’ène (qui s’appelle en fait Geneviève, mais c’est une autre histoire…).

Et puis, le lieu à ne pas manquer. La Terrasse du Mimosa, le bébé de Clothaire. Accueil charmant et attentif, tapas délicieux (en attendant que les travaux dans la cuisine se terminent), décor authentique et sans chichis. Une carte des vins irrésistible. Des bouteilles partout.

Lorsque je demande s’il serait possible de commander l’un ou l’autre vin au verre, la réponse fuse: « qu’est ce qui vous ferait plaisir ? ». On est jeudi soir, Clothaire ouvre les bouteilles à la demande…N’importe quelle bouteille…

Donc, Catherine et moi passons un excellent moment, entre coppa, terrine basque, tomme et andouille. Les verres se succèdent…ça tombe bien, nous n’avons que 200 mètres de marche à faire avant de nous glisser sous la couette.

On revient vendredi…