It is English wine, isn’t it ?

Chapel Down

Chapel Down

Le sud-est de l’Angleterre regorge de jardins, de pubs pluriséculaires, de vieilles pierres, de haies touffues. On y cultive les céréales, le houblon, le pommier, le cerisier, le prunier et le mouton. Surtout le mouton, dont le bêlement si musical retentit pour un oui ou pour un non.

L’Eurostar y pullule et la plupart des automobilistes circulent à contre-sens.

Le Kent se considère comme ‘the Garden of England’. Il y pleut 740 millimètres par an (850 millimètres à Bruxelles) et il y soleille 1.650 heures par an (1.550 heures à Bruxelles). Vous me voyez venir ?

En effet, le Kent produit du vin. Une quinzaine de domaines sont aujourd’hui répertoriés. Parmi eux, Chapel Down à Tenterden (3 sur la carte ci-dessous).

Chapel Down ressemble plutôt à une ‘winery’ du Nouveau Monde, avec boutique, restaurant assez chic, jardin d’herbes aromatiques et parcours fléchés dans les vignes. Le promeneur y croisera du chardonnay et du pinot noir, mais aussi du rondo, du siergerrebe et du bacchus, tous cépages hybrides crées en Allemagne destinés à mûrir sous les climats septentrionaux. Quelques pommiers également.

Le bacchus compte parmi ses ancêtres le riesling et le silvaner. Il a été planté à Chapel Down dès 1987 et y produit aujourd’hui des vins aromatiques et dotés d’une belle fraîcheur. J’ai particulièrement apprécié le Tenterden Estate Bacchus Reserve 2011: on pourrait penser à certains blancs néo-zélandais. Intéressant Nectar Late Harvest 2012, demi-sec à 8,5% d’alcool: jolie dentelle délicate, bel apéritif (cépage siegerrebe).

Comme dans la plupart des domaines anglais, la production est très orientée vers les bulles (‘sparkling wines’), élaborées à base de cépages champenois. Les prix sont également assez champenois: comptez de £ 20 à £ 27 pour un flacon.

Le rouge Union Red 2011 (pinot noir & rondo) m’a paru plus anecdotique, avec peu de centre.

cliquer pour agrandir

A quelques kilomètres au nord-ouest, voici Biddenden Vineyards (2), propriété familiale où les premières vignes ont été plantées en 1969. Cela en fait le plus ancien Domaine du Kent. Un pionnier en somme. 9 hectares, majoritairement consacrés au cépage ortega. Encore un hybride teuton, qui compte le gewürztraminer parmi ses aïeuls. L’Ortega 2012 est un blanc tendre et parfumé, aromatique et léger (11%).

Au sud, à la frontière avec le East Sussex, Sandhurst Vineyards (12) paraît plus ‘paysan’. Le vignoble est très soigné. Ici, on est dans la polyculture: contigu au vignoble, un magnifique champ de houblon (est-ce qu’on dit ‘champ de houblon’ ?) et même un rang de pruniers haute-tige. Je n’ai pas le souvenir d’un paysage comme celui-là, moitié vignes, moitié perches-tuteurs de lianes de houblon. Je n’ai malheureusement pas eu la possibilité de goûter les vins.

Il n’existe pas de système d’appellations d’origine en Angleterre: les meilleurs vins portent la mention ‘English Quality Wine‘ ou ‘English Regional Wine‘.

Concrètement, y-a-t-il matière à vous proposer des vins anglais ? I’m afraid not, les prix me paraissant trop élevés.

PS: attention à tout ce qui porte une mention ‘British Wine’. Il s’agit de ‘vins’ élaborés en Grande-Bretagne à partir de moûts concentrés, importés de tous pays. On y rajoute de l’eau, des levures et hop ça fermente…Donc, ne pas confondre vin anglais et vin britannique !