Catégories
blanc domaine

Corse, épisode 2: Antoine-Marie Arena

Sur la table du dîner, deux bouteilles se toisent. Elles se jaugent. Elles se connaissent bien pourtant, vu qu’elles sont nées dans la même cave, celle de la famille Arena à Patrimonio (nord de la Corse, entre Bastia et le golfe de St-Florent).

Les étiquettes de ces deux vins blancs sont sœurs, San Giovanni 2019 à gauche, Hauts de Carco 2019 à droite. Même vigneron, Antoine-Marie Arena fils d’Antoine Arena, même millésime, même appellation et même cépage, le vermentinu. Et deux vins au profil radicalement différent. On y reviendra.

Depuis 2014, le Domaine d’Antoine Arena s’est multiplié: le papa et son épouse ont conservé les vignes qui sont à l’origine de Morta Maïo, de Carco et du Muscat du Cap Corse. Leur fils aîné, Jean-Baptiste, est en charge du terroir de Grotte di Sole et leur fils cadet, Antoine-Marie donc, élabore entre autres les vins issus des Hauts de Carco et de San Giovanni.

Antoine-Marie Arena

On sait que certains restaurants étoilés essaiment et reçoivent des étoiles gastronomiques pour plusieurs lieux. Risquons alors une comparaison, puisque la famille Arena cumule 5 étoiles dans l’édition la plus récente du Guide vert de la RVF: ** pour Antoine, * pour Jean-Baptiste et ** pour Antoine-Marie. Jolie performance familiale, on se croirait chez les Borlée !

Le Domaine est certifié en bio, mais il choisit de ne pas le mentionner sur les étiquettes. Les doses de sulfites sont faibles, voire très faibles.

En dégustation, San Giovanni est un vin élancé, vif, au nez bien ouvert sur les agrumes et les herbes aromatiques. A l’aveugle, on pourrait penser à un albariño de Galice ou à un sauvignon de Styrie. Difficile de reconnaître un vin du sud, vu l’équilibre basé sur 12% d’alcool; difficile de reconnaître le vermentinu, en l’absence quasi complète des petits amers qui signent habituellement ce cépage. De fait, un très beau vin du sud pour ceux et celles qui préfèrent les vins du nord. Jeunes vignes, plantées par Antoine-Marie en 2013, élevage en cuves inox (pas de bois).

Le lendemain: le nez tangue entre minéralité et citron confit. Un instant, je pense à un riesling tendance Germanie. C’est énergique et appétissant ! Quelques petits amers apparaissent et contribuent au punch de cette cuvée.

Hauts de Carco est incontestablement plus riche, plus charnu, plus bourguignon en somme. L’aromatique est sur les agrumes (mandarine), la structure est aussi riche que fraîche. Grande concentration et texture qui fait penser à un élevage sous bois.

La richesse du vin n’est pas celle conférée par l’alcool (12,5%): c’est l’extrait sec qui mène la danse ! Quelle densité, quelle profondeur et quelle longueur ! Ce vin évoque, plus fort que San Giovanni, le lieu dont il est issu. Vignes âgées d’une bonne quinzaine d’années, élevage de 8 mois en demi-muids (contenance: entre 500 et 600 litres). Cette dernière précision m’a été fournie par Sandra Arena, que j’ai contactée parce que l’information disponible sur Internet ne me paraissait pas fiable.

Le lendemain: toujours bourguignon, dans le meilleur sens du terme. Au-delà des agrumes, de la pêche. C’est un vin majeur, le fameux « équilibre haut » qui combine beaucoup de tension minérale et beaucoup de matière.

En déposant les deux verres vides, j’ai philosophé un peu… Il me semble que la personnalité du vigneron et la vision du vin qu’il veut faire imprègnent profondément ces deux cuvées. Une comparaison me vient à l’esprit: Marjorie Gallet au Roc des Anges (Roussillon). Intuitivement, je pense que ces deux-là s’entendraient bien.

Antoine-Marie Arena, Patrimonio, San Giovanni 2019 et Hauts de Carco 2019 sont disponibles dans le magasin.

Catégories
blanc domaine

Corse, épisode 1: Abbatucci

C’est fait, je prends le maquis. A moi la myrte, l’arbousier et l’immortelle.

Les meilleurs vins corses sont décidément fascinants, en particulier via leur capacité à conjuguer le sud et le nord en une seule bouteille.

Prenez par exemple le millésime 2019 de la cuvée Faustine du Domaine Comte Abbatucci: ce blanc issu du cépage vermentinu commence dans le sud: le premier nez, plutôt floral, évoque la pêche et l’anis. La première gorgée est terriblement minérale, « nordiste », comme si Chablis et Sancerre avaient migré vers la Méditerranée. Le vin est d’abord délicat et réservé, avec des amers d’une grande élégance. Progressivement, il y a complexité à tous les étages, avec du pamplemousse et du caillou qui jouent au ping-pong et la bouche qui prend du poids, de l’intensité, de la richesse même. Plus tu le goûtes, plus il te goûte ! Ce vin commence timide mais assume graduellement avec autorité. Comme souvent, une première gorgée rapide ne permet pas de percevoir tout le potentiel de la bête. La patience est plus que recommandée, elle est grandement récompensée.

Complexe, long, équilibré, original, d’une belle intensité, que nous faut-il de plus ? Seul possible bémol: si vous êtes vraiment en froid avec l’amertume, il se pourrait que cela nuise à votre plaisir.

Pour l’anecdote, je déguste alors que, dehors, en ce début avril, les giboulées, la grêle et la neige s’en donnent à cœur joie. M’étonnerait pas de voir passer un renne dans le jardin…Moi qui m’attendais plutôt à un cochon noir…

Le Domaine Comte Abbatucci est classé *** par le guide de la Revue du Vin de France, privilège partagé en Corse uniquement avec le Clos Canarelli. Le Domaine se situe à Casalabriva, au sud-est d’Ajaccio, en pleine pampa. Euh … en pleine vallée du Taravo. Les vins sont commercialisés en Vin de France et élaborés en biodynamie (depuis le millésime 2000), certifiée par Biodyvin et par Demeter.

Les cépages sont classiquement corses: vermentinu en blanc, sciacarello et nielluccio en rouge. En complément, le domaine abrite un conservatoire de 18 vieux cépages corses, aux noms poétiques: barbarossa, biancone, morescola, carcajolo, …

Les grandes cuvées du Domaine, produites en fort petites quantités, sont nommées en fonction des titres que portaient les ancêtres du vigneron, Jean-Charles Abbatucci: le Ministre Impérial, le Diplomate d’Empire, le Général de la Révolution. Allusions à l’épopée napoléonienne assumées et absolument non fortuites !

Le Faustine blanc 2019 provient d’un terroir complexe (granit, sable, limon) et de parcelles en exposition nord. Vignes d’un âge moyen de 40 ans. Vendanges manuelles, levures indigènes, élevage en cuve inox (pas de bois).

Comte Abbatucci, Vin de France Faustine 2019 (vermentinu) est disponible dans le magasin.