Degustazione – Sabato 13 settembre

???????????????????????????????Finalement, une treizaine de candidats ont passé avec succès la présélection. A vous de finaliser le boulot en venant goûter samedi !

Corvina, barbera, primitivo, nero d’avola, lagrein, nerello mascalese, …j’ai choisi cette fois de me concentrer sur les vins rouges: deux Siciliens (dont un volcanique), deux Piémontais, deux germanophones en provenance du Südtirol, trois Pouilleux (pardon…trois vins des Pouilles) et toute une famille de Vénitiens, de la fratrie Valpolicella.

Comment, pas de vin toscan ? Si, mais c’est une surprise qui ne sera dévoilée que sur place. Disons qu’il faut chercher du côté de Gaiole in Chianti…

Revenons-en à Valpolicella, petit coin de Vénétie occidentale, entre Vérone (remember Roméo et sa copine Juliette) et le lac de Garde. On y élabore, majoritairement à partir du cépage corvina, un éventail de vins aux profils très différents, du plus simple jusqu’au prestigieux Amarone (je rappelle que prestigieux est un mot poli pour désigner ce qui se vend très cher), élaboré avec des raisins longuement desséchés. Cette technique permet d’élaborer des vins exceptionnellement concentrés, à l’instar du Vin de Paille jurassien.

D’abord donc le ‘simple’ Valpolicella: je vous ai déjà proposé la Vigna San Zeno (Domaine Corte Alta) en millésime 2012…cette fois, nous goûtons 2013. Et c’est tout aussi italianissime ! Une bouteille pour laquelle les occasions de tire-bouchonnage sont multi-multiples ! Vignoble en altitude, dans la zone dite classico, c’est-à-dire le cœur historique de l’appellation. Là où les pentes rendent la viticulture plus ardue et les vins bien meilleurs que ceux qui proviennent de la plaine de l’Adige.004

Ce même Domaine Corte Alta propose également deux spécialités: le ripasso et le recioto. Et une cuvée d’Amarone qui-ne-peut-pas-écrire-son-nom.

Ripasso est une technique de cave qui consiste à mettre le vin en contact prolongé avec les peaux des raisins qui ont été pressés pour élaborer l’Amarone. L’objectif est d’apporter ainsi plus de couleur, plus de corps et plus de tannins pour créer, en somme, un petit Amarone. Nous goûtons la Vigna Tornidora ripasso 2010: ce vin est longuement élevé en botti, grands tonneaux d’une capacité de +/- 1.000 litres.

Recioto est un Amarone dont la fermentation est interrompue avant que l’ensemble des sucres ne soient transformés en alcool: c’est donc un vin doux. Contrairement au Porto, au Maury et au Banyuls, le recioto n’est pas muté: en général, le taux d’alcool ne dépasse pas les 14%, alors que l’Amarone (quasi sec) ‘monte’ allègrement au-delà de 16%. Nous goûtons la Vigna Corona recioto 2010.

Enfin, le Domaine élabore Feritas, un assemblage de corvina (55%), rondinella, cabernet sauvignon (20%) et merlot. Comme pour l’Amarone, les raisins dessèchent jusque fin novembre, avant vinification. L’ajout de cépages français ôte néanmoins le droit à revendiquer l’appellation Amarone della Valpolicella, d’où Rosso del Veneto (2011). Et le pourcentage d’alcool est mieux maîtrisé à 14,5%.

Voici le programme détaillé de la dégustation

???????????????????????????????