Prestige, communication et vin, le tout ‘powered by Jennifer’

Ce matin, en retirant Le Soir de ma boîte à lettres, en tombe un dépliant intitulé ‘Vins de prestige français’, signé par …Lidl.

Tiens, ça m’intéresse.

Les vins sont sélectionnés par Jennifer Silvius qui s’annonce comme sommelier maison de Lidl et Meilleur Sommelier de Belgique 2012.

De plus en plus intéressant. Je pensais jusqu’à ce matin que le Meilleur Sommelier de Belgique 2012 était Steven Wullaert (restaurant Nuance à Duffel). Je connais aussi le Premier Sommelier de Belgique 2012: Yanick Dehandschutter (restaurant Sir Kwinten à Lennik).

Pour le fun, voici encore le nom du Meilleur Sommelier Amateur 2012: Carl Verheyden, un informaticien originaire de Lubbeek.

Après moult recherches, j’ai trouvé un titre de Sommelier de l’année 2012 attribué par le GaultMillau Antwerp Wine Event, en collaboration avec Wine World, un caviste basé à Kontich, en banlieue anversoise. C’est le titre obtenu par Jennifer.

Pour le dire simplement, je considère que Jennifer s’attribue indûment un titre qu’elle n’a jamais obtenu. Cela ne rend service à personne et cela contribue à semer confusion et discrédit.

En soi, cela ne suffit pas à remettre en question les compétences professionnelles de la sommelière maison. Alors permettez-moi de citer quelques délicieux extraits de la brochure de Lidl, signés Jennifer:

Les vins blancs, surtout les variétés douces, prennent toute leur valeur lorsqu’ils sont servis frais dans de petits verres.

Le vin ne se termine pas en finale amère et reste donc particulièrement agréable.

En bouche, le vin est doux mais pas trop collant.

La plupart des gens aiment d’abord les saveurs douces, après quoi ils franchissent le pas vers des vins plus secs et fruités. Enfin, ils passent généralement au vin rouge et apprennent à apprécier des saveurs plus intenses.

No comment.

Pour le reste, vous apprendrez que les vins produits par Michel Rolland ont pour caractéristique de répondre parfaitement au goût du consommateur et vous serez invités à découvrir la diversité du Bordeaux, la région vinicole la plus célèbre au monde. Il n’y a en effet pas moyen de passer à côté puisque 75% des vins présentés sont issus du Bordelais.

Vous serez charmés en lisant qu’un riesling grand cru alsacien (vendu € 7) s’accorde tant avec le poisson qu’avec le bœuf. Vous vous pâmerez à la vue du logo Vin Supérieur Couronné.

J’arrête ici, c’est mauvais pour ma santé.

PS: pas de photo pour illustrer mon propos, je risquerais de tomber dans la vulgarité…