Catégories
information

Poids lourd

Je me suis récemment régalé des tentatives audacieuses de Frugalpac et de Garçon Wines pour mieux gérer le poids et la forme du contenant-du-vin. La bouteille en papier, la bouteille carrée, pourquoi pas ? Ce n’est pas gagné, mais le sujet est -et sera- de plus en plus incontournable.

Contre-exemple ahurissant: attendu que la dégustation est un art fort subjectif, attendu que la perception du contenant fait inconsciemment partie intégrante de l’évaluation du contenu, attendu que le poids du flacon lui confère un certain prestige, attendu que le prix dudit flacon est proportionnel à son prestige, attendu que le Champagne est prestigieux et qu’il est -pour des raisons techniques liées à la pression- conditionné dans une bouteille lourde…

…un sympathique domaine, sis en Roussillon, propose une nouvelle cuvée haut de gamme au poids de 1,9 kg, vin compris. Pour chaque centilitre de vin, 15 grammes de verre coloré offerts.

Franchement, j’ai d’abord cru qu’il s’agissait d’un magnum. Mais non, juste un flacon monstrueux. Une tératobouteille. Un objet obèse qui affirme haut et fort qu’il contient forcément un excellent vin. Plus tu as du mal à soulever la bouteille, plus le vin est meilleur.

Je suppose que cela fait partie d’un plan marketing bien étudié pour parler à la clientèle qui en veut plein les yeux. Mon dos se refuse néanmoins à participer à cette farce.

Poster un commentaire ici

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.