Roger, un…

700 kilomètres d’autoroute et me voici à Mouzillon, en plein coeur de l’appellation ‘Muscadet de Sèvre et Maine’. Dans ma chambrette et devant mon clavier. Premier rendez-vous demain matin.

En attendant, un cliché auquel j’aimerais tordre le cou:

« Le Muscadet, c’est le p’tit vin blanc de comptoir, vite bu et vite pissé »

Merci, Docteur G. Comme partout, il y a du (très) moyen, du bon et de l’exceptionnel: des bouteilles qui révèlent des qualités insoupçonnées après 5, 10, voire 20 ans de cave. Des bouteilles qui se montrent ‘bonne fille’ à table, offrant de nombreuses possibilités d’accord mets/vin. Des styles très différents, marqués par la géologie locale. Des vignerons qui cherchent et qui trouvent !

Et, en plus, cher consommateur, le rapport qualité/prix est …attrayant ! Les meilleurs vignerons ont du mal à valoriser correctement leurs produits, parce que de très grands volumes de Muscadet banal sont vendus à prix cassés, en particulier par la grande distribution.