Visite aux Vignobles des Bois Vaudons

Bois Vaudons

20 septembre. Petit déjeuner au Hameau des Vignes, une maison d’hôtes qui appartient aux propriétaires des Vignobles des Bois Vaudons, Jean-François et Emilie Mérieau. Je prends courageusement la voiture pour franchir les 250 mètres qui me séparent de la cave…

Nous sommes à St-Julien-de-Chédon, sur le Cher, en face de la ville de Montrichard. Ici, les vins portent tous l’appellation Touraine.

Je suis reçu par Julie Biet, qui vient de rejoindre le Domaine. Jean-François Mérieau passe en coup de vent, livre quelques commentaires pointus et retourne au travail: ce matin-là, l’installation électrique de la cave fait malheureusement des siennes.

35 hectares de vignes pour une large gamme (15 cuvées), habillée d’une façon exceptionnelle: ce n’est plus du graphisme, c’est de l’art ! Rarement vu des bouteilles se présenter aussi bien. L’artiste est suédoise et s’appelle Madlen Herrström.

Le contenu des flacons n’est heureusement pas en reste. J’apprécie particulièrement : le sauvignon ‘Coeur de Roche’, issu de vignes plantées il y a 50 ans; le gamay Bois Jacou, construit sur de bons petits tannins; le cabernet franc Les Grands Champs; le côt Cent Visages et le côt vieilles vignes Gueule du Boa.

Je suis moins à l’aise avec un Gamay élevé en bois (Boa le Rouge) et avec la cuvée L’Alliance des Générations, qui me semble avoir eu un certain mal, du moins sur ce millésime 2004, à digérer son boisé: le vin se révèle dur et assez sec.

Le Domaine propose également un vin de négoce (achat des raisins) sur l’appellation Vouvray : ce ‘Fleuve Blanc’ du millésime 2005 (vinifié en sec)  m’a beaucoup plu !

Voici en tous cas un domaine où l’on expérimente et où l’on fait preuve d’imagination. Une créativité qui se fonde néanmoins sur plus d’un siècle de tradition (la propriété est familiale depuis 1886). Et la succession paraît assurée !

La famille Mérieau

La famille Mérieau